Hockey s/glace - Résultats

La Russie championne... encore

La Russie championne... encore

Dans une réédition de la finale de 2002, qui avait vu la Slovaquie l'emporter, la Russie, première nation mondiale au classement de la Fédération mondiale (IIHF) a fait la différence dans le deuxième tiers-temps, grâce à trois buts, sans réplique, d'Alexander Perezhogin, Alexei Tereshenko et Alexander Syomin. Elle succède au palmarès à la Finlande, qu'elle avait éliminée en demi-finale (6-2).

Auteur d'un doublé et d'une assistance, Semin a été sacré meilleur joueur du match, tandis que son compagnon de trio Pavel Datsyuk a marqué une fois et glané deux assistances. Le troisième membre de cette ligne magique, estampillée NHL, Alexander Ovechkin, a récolté deux assistances, pour permettre à la Russie de rester invaincue pendant le Mondial avec 10 succès en autant de rencontres. Le centre Evgeny Malkin, élu meilleur joueur du tournoi, a lui aussi marqué et a pris seul la tête du classement des marqueurs avec 19 points (11 buts et 8 assistances).

Un peu plus tôt, la République tchèque avait pris la médaille de bronze en battant la Finlande dans la petite finale (3-2). Cette dernière n'a donc pas réussi à rompre la malédiction, qui prive les pays-hôtes du titre mondial depuis l'Union soviétique en 1986.

La France, elle, a réussi son Mondial. Les Bleus ont lutté pour la qualification pour les quarts de finale jusqu'à la dernière journée de la phase de groupe, après des victoires contre le Belarus, le Kazakhstan et la Suisse.





Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr




RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Giroud fait taire les critiques Equipe de France

Giroud fait taire les critiques

Double buteur lors de la victoire des Bleus au Luxembourg (1-3), Olivier Giroud a confirmé son profil de "résistant de l'équipe de France". A l'heure de la jeunesse qui explose dans notre pays au niveau du secteur offensif, le canonnier de 30 ans reste présent dans la liste de Didier Deschamps malgré les difficultés qu'il rencontre avec son club d'Arsenal. Son atout principal ? Lorsqu’il est sur le terrain avec la sélection, l’attaquant des Gunners est toujours décisif.