Le club allemand de Flensburg a réalisé l’un des exploits les plus improbables de l’année en remportant la Ligue des champions face à Kiel (30-28), après avoir éliminé le Barça en demi-finale (36-36, 5 t.a.b. 3).

Flensburg a remporté la première Ligue des Champions de son histoire, dimanche à Cologne, en s’imposant dans la finale 100% allemande face au plus grand club du pays, Kiel (30-28). C’est un exploit parfaitement inattendu. Flensburg n’est que le troisième club allemand et faisait figure de petit poucet dans ce Final Four. Mais après avoir éliminé le grand Barça en demi-finale, Flensburg a été au bout de son rêve.

Le gardien suédois du club, Mattias Andersson, a été le grand artisan de ce succès en finale, multipliant les arrêts décisifs face aux attaquants de Kiel. Le champion d’Allemagne menait au score le plus clair de la partie, mais Flensburg a su revenir en fin de mi-temps, puis en fin de match.

Kiel avait déjà été sacré trois fois champion d’Europe en 2007, 2010 et 2012. Flensburg soulève pour sa part pour la première fois le trophée. Un trophée qui reste en Allemagne, puisque Hambourg s’était imposé la saison dernière, déjà à la surprise générale. Le club avait ensuite été en proie à de graves difficultés financières.

Barcelone a battu les Hongrois de Veszprem (26-25) dans le match pour la troisième place.

Plus d'articles