Victoire du PSG... dans une ambiance de foot !

Handball / D1 Handball

Victoire du PSG... dans une ambiance de foot !
Photo KENZO TRIBOUILLARD

Victoire du PSG... dans une ambiance de foot !

Vendredi 14 septembre 2012 - 22:26

Pour sa première sortie officielle dans sa configuration étoilée, le PSG Handball s'est imposé 34-23 face à Cesson dans une ambiance de football très inhabituelle, vendredi à Coubertin.

Honrubia : "C'était magnifique!"

Q: Comment jugez-vous cette première prestation de votre équipe ?
R: "On fait un bon match. Tout n'est pas parfait mais pour notre premier match, on a bien bossé. Quand on est en difficulté collectivement, on a vu Luc (Abalo) ou Mikkel (Hansen) capables de nous mettre un but tout seul. C'est normal avec de tels joueurs. Mais collectivement non plus, on n'a pas mal joué. On n'avait pas de certitudes, on partait de zéro. Maintenant, on a ce match comme point de repère. Tout le monde est à bloc. Il n'y a pas de stars, personne n'est arrivé avec un statut. On est un groupe maintenant et on est aussi en train de devenir une équipe."

Q: Etait-il important de réussir cette première sortie ?
R: "Bien sûr, c'était notre premier match, personne ne nous avait encore jamais vu jouer. On se devait de gagner et surtout de bien gagner. C'était super. Je remercie tous les supporteurs, car si on a essayé de leur donner quelque chose de beau, eux nous ont rendu quelque chose de magnifique."

Q: L'ambiance vous a-t-elle plu ?
R: "C'était magnifique ! C'est la première fois que je ressens ça sur un terrain de handball. On sentait vraiment qu'il y avait quelque chose qu'il n'y avait pas avant. Il y a quelque chose en train de se faire. J'espère qu'on arrivera à reproduire ce genre de prestation. Car ce soir ce n'était que du bonheur."

Trois quarts d'heure avant les footballeurs au Parc des Princes, où le PSG recevait Toulouse, quelques dizaines de déçus du Parc se sont retrouvés quelques hectomètres plus au sud pour s'enthousiasmer devant le handball. Cela a donné lieu à un déploiement policier inédit pour un match du Championnat de France, histoire de refouler les quelques "interdits de stade" qui avaient acheté un billet pour le handball, finalement annulé par le PSG. Ce qui explique sans doute pourquoi il restait des places disponibles dans les tribunes pour un match annoncé à guichets fermés et que le basketteur Ronny Turiaf n'aurait raté pour rien au monde. "On a pris nos responsabilités", a déclaré le directeur général Jean-Claude Blanc à l'AFP, à quelques minutes du coup d'envoi, avant de filer au stade pour suivre la deuxième mi-temps de Zlatan Ibrahimovic et sa bande.

Il a cependant eu le temps de voir ce T-shirt accroché en banderole: "le Parc c'était mieux avant", et deux kops très organisés se répondre nettement plus bruyamment qu'un troisième kop plus "handball", dénommé le 8e homme. Après la mi-temps, l'un des deux kops "football" avait disparu, chassé à coups de matraque selon un membre du groupe "Liberté pour les abonnés".

3500 places arrachées


Dans la scénographie aussi, il y avait du changement. Les joueurs sont arrivés sur le terrain dans un nuage de fumée sur du AC/DC vitaminé et, contrairement aux années précédentes, il n'y avait aucune chance cette fois d'entendre les consignes des entraîneurs depuis les tribunes.

Il faut dire que les 3500 places pour ce match s'étaient arrachées en un rien de temps pour remplir une enceinte qui sonnait le creux dans un passé récent.

Le buzz qui a accompagné la constitution éclair de l'équipe a été à la hauteur des noms qui composent un effectif truffé de stars, comme le Danois Mikkel Hansen, Didier Dinart, Luc Abalo et Samuel Honrubia.

La pression était dès lors forte sur les épaules des joueurs, sommés de justifier au moins en partie les sommes investies par le premier budget de France (9,2 millions d'euros), même si l'entraîneur Philippe Gardent n'a cessé ces derniers jours de prévenir que l'équipe n'était "pas prête".

Mais le talent aide et lorsque les vedettes étaient sur le parquet, Cesson, pourtant une bonne équipe, a énormément souffert.

Abalo (8 buts) et Honrubia (6) ont servi le show aux ailes alors que Hansen, déjà royal (5) et très motivé, ainsi que Nicolas Claire (3), un survivant du Paris Handball, ont animé le jeu à l'arrière.

Bonheur suprême, même le chef de la défense Didier Dinart a marqué un but, ce qui est rare. Comme l'était l'ambiance au "Parc de Coubertin".

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine

Fiche du Stats

The page cannot be found

The page cannot be found

The page you are looking for might have been removed, had its name changed, or is temporarily unavailable.

Please try the following:

  • Make sure that the Web site address displayed in the address bar of your browser is spelled and formatted correctly.
  • If you reached this page by clicking a link, contact the Web site administrator to alert them that the link is incorrectly formatted.
  • Click the Back button to try another link.

HTTP Error 404 - File or directory not found.
Internet Information Services (IIS)


Technical Information (for support personnel)

  • Go to Microsoft Product Support Services and perform a title search for the words HTTP and 404.
  • Open IIS Help, which is accessible in IIS Manager (inetmgr), and search for topics titled Web Site Setup, Common Administrative Tasks, and About Custom Error Messages.

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine