"Les joueurs ont parié mais pas truqué"

Handball / D1 Handball

"Les joueurs ont parié mais pas truqué"
Photo TEAMSHOOT

"Les joueurs ont parié mais pas truqué"

Lundi 1 octobre 2012 - 14:39

Suite aux 17 interpellations qui ont eu lieu en marge du déplacement de Montpellier Handball à Paris, les joueurs concernés et leurs proches concèdent avoir parié sur le match entre Cesson-Sévigné et Montpellier en mai dernier, mais réfutent l'idée de tricherie.

L’affaire de match truqué et de paris sportifs qui touche actuellement le club de Montpellier Handball entre dans sa sphère la plus juridique. Alors que 17 personnes ont été interpellées dimanche, dont les frères Karabatic, Nikola et Luka, le sort des mis en examen devrait dépendre de la distinction entre le fait d’avoir parié et le fait d’avoir éventuellement truqué le match perdu par Montpellier à Cesson-Sévigné en mai dernier, alors que le MAHB était déjà sacré champion de France. C’est bien le point sur lequel a insisté l’avocat des frères Karabatic, Me Eric Dupond-Moretti, ce lundi sur RTL : "Ils ont parié, c'est une infraction sportive, pas une infraction pénale (...) Pour que la justice puisse intervenir dans cette affaire, on a besoin d'un match truqué, faute de quoi, sur le plan pénal, il n'y a rien." Il poursuit : "Le match truqué, ça se démontre, c'est le procureur qui doit le démontrer, ces hommes démentent de la façon la plus farouche avoir truqué ce match, ce ne sont pas des tricheurs, le match n'a pas été truqué."

En effet, pour ce qui est des paris, l’implication des joueurs montpelliérains est avérée. Jenny Priez, compagne de Luka Karabatic et animatrice sur NRJ 12, a ainsi avoué avoir parié à la demande du joueur suite à son interpellation. "Jeny Priez, depuis le début de sa garde à vue, a immédiatement collaboré avec les officiers de police judiciaire en leur déclarant, spontanément et dès les premières minutes de son audition, la réalité des faits la concernant : avoir parié pour Luka Karabatic à la demande de celui-ci et avec l'argent de celui-ci", explique son avocat Me Antoine Camus à l’AFP. "C'est une déclaration qu'elle a fait en plein accord avec Luka, son compagnon", rassure-t-il.

Jusqu'à 5 ans de prison et 75 000 euros d'amende en cas de tricherie


"Leur déontologie sportive leur interdit de faire des paris. Ils l'ont fait, ils ont eu tort et s'en expliqueront", a affirmé Me Jean-Yves Liénard, l’avocat du gardien Michaël Robin, lui aussi interpellé. Mais l’avocat réfute lui aussi toute tricherie au cours du match à Cesson, précisant que les joueurs n’ont "en aucun cas laissé filer le match". La distinction risque de faire la différence, puisque selon Me Liénard, en cas de simple délit sportif, les joueurs risqueraient six matchs de suspension et 15 000 euros d'amende. En revanche, en cas de match truqué, le délit pénal de "fraude et corruption sportive" est passible de cinq ans de prison et 75 000 euros d'amende. De son côté, le président de Montpellier, Rémy Lévy, a menacé de sanctions pouvant aller jusqu'au licenciement. Une commission comprenant des experts du handball va se réunir pour analyser le match de mai dernier de fond en comble afin de définir si oui ou non les joueurs de Montpellier ont volontairement perdu la partie. Une conclusion qui sera bien compliquée à tirer étant donné que plusieurs des "parieurs" concernés, comme les frères Karabatic notamment, étaient blessés et n’ont pas disputé le match, et que Montpellier était déjà champion de France et a naturellement pu lever le pied lors d’un match qui était, pour le club héraultais, sans enjeu.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine : Cristiano Ronaldo, Messi, James Rodriguez, Van Persie, Ibrahimovic

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine