Handball - D1 Handball

La Ligue aussi se constitue partie civile

Comme le club de Montpellier, la Ligue nationale de handball s'est constituée partie civile dans le cadre de l'instruction ouverte dans l'affaire des soupçons de match truqué, tandis que la Fédération française annonce qu'elle va suivre. "Comme ça on peut avoir accès au dossier", explique Etienne Capon, le directeur général de la LNH. Celle-ci va ainsi pouvoir se pencher plus précisément sur les poursuites disciplinaires à engager éventuellement contre les joueurs qui auraient enfreint le règlement. "On ne veut pas se précipiter et on attend d'avoir suffisamment d'éléments en main avant de se prononcer. Aujourd'hui certains auraient reconnu avoir parié, d'autres ont dit qu'ils ne l'ont pas fait comme Nikola Karabatic", souligne Capon. En cas de paris avérés, la LNH sanctionne les joueurs de 1 à 6 matchs, et peut même les radier en cas de récidive. Aucune rétroactivité n'étant appliquée, les matchs manqués dès à présent par les joueurs ne seront pas pris en compte. Si la Ligue veut se donner le temps, Etienne Capon a cependant précisé que, comme Montpellier, elle n'allait pas "non plus attendre l'arrêt de la Cour de Cassation" avant de prendre des mesures.





RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Le Stade Français en finale du Challenge européen Challenge européen

Le Stade Français en finale du Challenge européen

Le Stade Français a battu les Anglais de Bath dans les dernières secondes de la partie (28-25) et s'est ainsi qualifié pour la finale du Challenge européen, la troisième de son histoire, samedi au stade Jean-Bouin. En finale, les Parisiens rencontreront les Anglais de Gloucester, tombeurs samedi du leader du Top 14, La Rochelle, 16-14. A Edimbourg le 12 mai, les Stadistes tenteront ainsi de décrocher le premier titre européen de leur histoire.