Dunkerque est officiellement champion de France. La défaite du PSG à Montpellier a assuré les Nordistes de remporter le titre. Une victoire qui a déjoué tous les pronostics du début de saison.

C’était annoncé, mais c’est désormais officiel. A deux journée de l’issue du championnat de France, Dunkerque a décroché son premier titre de champion de France au nez et à la barbe du Paris Saint-Germain. Ce sont d’ailleurs les Parisiens, défaits dans la salle de Montpellier jeudi soir (36-28), qui ont offert sur un plateau le titre aux Nordistes. Avec cinq points d’avance et encore deux journées à disputer, les Dunkerquois ne peuvent plus être rattrapés. Une victoire finale qui déjoue totalement les pronostics, tant l’écart de budget entre l’USDK et le club de la capitale était énorme (de un à trois).

Sans stars, mais avec une solidarité de tous les instants, Dunkerque n’a concédé que trois défaites au cours d’un parcours presque sans faute. Il faut aussi reconnaître le travail de construction de Patrick Cazal. L’ancien international français, double champion du monde (1995 et 2001) a su garder ses troupes sous pression tout au long de la saison.

Un titre de champion qui est dans la ligné de la progression de l’USDK. Après avoir remporté la Coupe de France en 2011, Dunkerque a ensuite glané le trophée des champions en 2012, pour ensuite s’attribuer la Coupe de la Ligue en 2013. Deuxièmes la saison passée, les Dunkerquois ont surtout misé sur une défense à tout épreuve (seulement 546 buts encaissés) pour faire chuter les favoris parisiens et montpelliérains. Mais désormais, le plus dur commence, car il faudra désormais défendre son titre. Et les candidats à leur succession seront nombreux…