Handball - Championnat d'Europe de handball 2016

Onesta préfère Gérard à Dumoulin

Onesta préfère Gérard à Dumoulin

Le gardien Vincent Gérard a été préféré à Cyril Dumoulin pour seconder Thierry Omeyer dans les cages de l'équipe de France de handball lors de l'Euro qui débute vendredi en Pologne, a annoncé lundi le sélectionneur Claude Onesta sans dévoiler l'intégralité de sa liste. Le patron des Bleus a choisi d'innover en se passant de Dumoulin, doublure attitrée d'Omeyer, lors des campagnes victorieuses à l'Euro-2014 puis au Mondial-2015. Lors des matches de préparation, Gérard, 29 ans, s'est montré plus performant que son concurrent toulousain en difficulté contre le Qatar samedi (1 arrêt sur 12 tirs en seconde période).

"L'an dernier, il valait mieux être dans la continuité. Là, l'Euro n'est
pas une compétition aussi déterminante que les JO. On s'est dit que Vincent
Gérard pourrait ne plus y croire et se "débrancher" de l'équipe de France si
on ne lui donnait pas sa chance
", a expliqué Onesta, qui n'avait pas encore
finalisé sa liste de seize joueurs pour l'Euro polonais lundi. Il voulait se laisser la journée pour évaluer les "bobos les plus gênants", notamment ceux de l'arrière/ailier droit Valentin Porte qui souffre de douleurs au genou droit (ménisque) depuis une semaine.

Avec Dumoulin, puis Wesley Pardin, le 4e gardien dans la hiérarchie, en moins, le sélectionneur dispose désormais d'un groupe de dix-huit joueurs. Il en emmènera seize voire dix-sept à Cracovie mercredi. Les arrières Adrien Dipanda et Nicolas Claire, peu utilisés lors des matches amicaux, semblent les moins susceptibles d'être du voyage. Absent de la préparation pour cause de blessure au genou droit, Xavier Barachet, lui, ne participera pas à l'Euro. "Il se sent capable de s'entraîner normalement, mais dans la mesure où une lésion a été identifiée par les médecins, il n'y a pas de raison de prendre un risque qui l'aggraverait", a estimé Onesta qui espère compter sur l'arrière droit du PSG en pleine possession de ses moyens lors des JO de Rio en août.

"S'il joue de manière déraisonnable avec son club comme en première partie de saison, il met peut-être en péril les échéances futures", a-t-il souligné. "Je n'attaque pas le club. Je ferais sans doute la même chose si j'étais à leur place. Mais J'estime que le joueur n'appartient qu'à lui-même, pas au club ni à son entraîneur. Et en ne se protégeant pas, il ne protège pas les intérêts de l'équipe de France", a argumenté Onesta.



Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr






à lire aussi

Buzz sport