Battue par le Canada chez les dames, la Chine compte bien récupérer le titre olympique et prendre sa revanche. Elle souhaite retrouver sa domination sur la discipline.

Aux JO de Londres en 2012, la Chine abordait avec confiance l’épreuve de trampoline dames. Elle comptait dans ses rangs la championne du monde 2009 Huang Shanshan et surtout He Wenna, championne olympique en titre. Mais la Canadienne Rosannagh MacLennan en avait décidé et s’était imposée à la surprise générale. Cette année, lors des Jeux olympiques de Rio (5-21 août), la Chine a donc une revanche à prendre et doit faire oublier ce revers. La Chine se présente au Brésil avec la championne du monde 2015 Dan Li et He Wenna, qui souhaitera récupérer le titre olympique. Elles seront principalement opposées à MacLennan qui viendra défendre sa couronne et qui avait confirmé après les JO de Londres en devenant championne du monde en 2013.

Chez les hommes, la Chine est devenue la nation dominante grâce à Dong Dong. Le champion olympique en titre se présente au Brésil pour défendre son titre et il est accompagné de Lei Gao. Le dernier vainqueur des championnats du monde se présente, à 24 ans, comme l’héritier de Dong Dong.

Les chances françaises en trampoline sont très faibles. Chez les hommes, Sébastien Martiny participera à ses premiers JO comme titulaire et tentera d’améliorer le classement de Grégoire Pennes en 2012, septième. Marine Jurbert représentera la France dans le concours féminin pour la première fois de l’histoire et son objectif sera de se frayer un chemin jusqu’à la finale.

Sébastien Crouzol