Pettersson en tête, Woods dans le coup

Golf / USPGA

Pettersson en tête, Woods dans le coup

Vendredi 10 août 2012 - 14:59

Le surprenant Suédois Carl Pettersson a pris la tête du Championnat PGA, dernière levée du Grand Chelem de la saison, après la 1re journée jeudi avec une carte de 66, soit six sous le par et trois coups devant Tiger Woods, sur le parcours de Kiawah Island.

Voir Pettersson, 34 ans, qui n'a jamais joué sous les 70 en sept participations à ce tournoi, virer en tête avec une telle carte est une surprise, même s'il reste sur une victoire en avril au RBC Heritage, également en Caroline du Sud. "Il reste encore beaucoup de chemin à parcourir, mais je suis épaté par mon entame", a reconnu le Suédois qui a réalisé trois birdies lors de ses quatre premiers trous, profitant d'un temps ensoleillé inespéré. Alors que des orages s'annoncent sur la région, Pettersson devance d'un coup un groupe de quatre composé de son compatriote Alex Noren, de l'Espagnol Gonzalo Fernandez-Castano, de l'Américain Gary Woodland et du Nord-Irlandais Rory McIlroy, vainqueur de l'US Open en 2011.

McIlroy, 23 ans, qui a réussi cinq birdies, peut espérer se hisser au premier rang mondial en cas de victoire finale conjuguée à une mauvaise performance de l'Anglais Luke Donald, dont les débuts ont d'ailleurs été catastrophiques avec une carte de 78, soit six au-dessus du par. Pour Tiger Woods, la quête d'un 15e titre du Grand Chelem a plutôt bien débuté. S'il a concédé trois bogeys, il les a compensés par six birdies pour rendre une carte de 69 qui le place à portée de la tête (trois coups de Pettersson).

"J'ai bien joué aujourd'hui (jeudi, ndlr), s'est félicité le Tigre. Tout score dans les 60 (coups) constitue une bonne entame dans un Majeur." Au moment où les éléments viendront corser vendredi le parcours en côte déjà exigeant de Kiawah Island, l'Américain, impatient de mettre fin à une disette de plus de quatre ans en Grand Chelem, devra néanmoins garder dans sa mire le tenant du titre, l'Américain Keegan Bradley, qui conduit un groupe de huit golfeurs juste devant lui, à deux coups (68) de Pettersson.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine