Simpson s'offre l'US Open

Golf / US Open

Simpson s'offre l'US Open

Simpson s'offre l'US Open

Lundi 18 juin 2012 - 8:08

L'Américain Webb Simpson a remporté la 112e édition de l'US Open de golf, dimanche à San Francisco (Californie). Simpson, 26 ans, a rendu une carte de 68 (2 sous le par) au dernier tour pour afficher un total de 281 (1 au-dessus du par) et devancer d'un coup l'Américain Michael Thompson. Tiger Woods n'a pas réussi son pari de remporter le 15e tournoi du Grand Chelem de sa carrière.

Webb Simpson a remporté le premier tournoi du Grand Chelem de sa carrière en s'adjugeant la 112e édition de l'US Open de golf. C'est la neuvième fois consécutive qu'un tournoi du Grand Chelem est gagné par un joueur dont il s'agit de la première victoire en Majeur. Simpson, 26 ans, a rendu une carte de 68 (2 sous le par) au dernier tour pour afficher un total de 281 (1 au-dessus du par) et devancer d'un coup l'Américain Michael Thompson (67), leader après le 1er tour, et le Nord-Irlandais Graeme McDowell (73), vainqueur en 2010 du trophée qui récompense le vainqueur du deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison. Le joueur originaire de Caroline du Nord, qui n'était que 29e après deux tours vendredi et comptait quatre coups de retard sur la tête à l'entame du dernier tour, avait remporté deux tournois sur le circuit nord-américain (PGA) cette saison avant de triompher sur l'exigeant parcours de l'Olympic club. L'Américain Jim Furyk, co-leader avec McDowell après le 3e tour samedi, a été en tête pendant l'essentiel du dernier tour mais des bogeys aux trous N.13, 16 et 18 l'ont relégué à la 4e place, ex aequo avec quatre joueurs.

"C'était dur pour les nerfs mais je ne pourrais pas être plus heureux", a indiqué Simpson, qui a fébrilement regardé depuis le clubhouse Furyk et McDowell en finir: "Je sais quels genre de joueurs ils sont, des vainqueurs de Grand Chelem, et je m'attendais à ce qu'ils fassent quelque chose de bien". Mais les deux hommes, qui étaient à un coup sous le par après 54 trous, n'ont pas pu signer un dernier tour suffisant dans le crachin de San Francisco. "Je ne sais pas comment expliquer mais j'ai eu ma chance plusieurs fois et je n'ai pas su la saisir, a indiqué Furyk. J'avais la victoire en vue sur le retour. Il aurait fallu que j'assure le par mais je n'en ai pas été capable." "Je n'ai pas mal joué, sauf sur les trois derniers trous", a-t-il ajouté.

Tiger Woods, qui était co-leader après deux tours et avait entamé le dernier tour à cinq coups de la tête, n'a pas réussi son pari de remporter le 15e tournoi du Grand Chelem de sa carrière et a terminé à la 21e place, à six coups du leader, ex-aequo notamment avec le Français Raphaël Jacquelin. L'Américain de 36 ans, qui n'a plus remporté un Grand Chelem depuis quatre ans et avait fini 40e du Masters d'Augusta en avril, n'a pas eu le temps d'y croire longtemps: il était déjà à six coups sous le par après six trous. "Je retiens quand même des choses positives dans la façon de frapper dans la balle, je n'ai pas eu de gros ratés", a indiqué Woods, qui a pourtant fini 8 coups au-dessus du par dans le week-end (75 samedi et 73 dimanche). Vainqueur d'un tournoi PGA de gros calibre (le Memorial) juste avant l'US Open, le "Tigre" n'a pas confirmé.





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

« Notre projet ne s'arrête pas là. »

Vadim Vasilyev, vice-président de Monaco