Ryder Cup, c'est parti!

Golf / Ryder Cup

Ryder Cup, c'est parti!

Ryder Cup, c'est parti!

Vendredi 28 septembre 2012 - 19:37

Les Etats-Unis, battus il y a deux ans, comptent sur le soutien d'un public de passionnés et les conseils de Michael Jordan pour battre l'Europe et reconquérir la Ryder Cup de golf, à partir de vendredi sur le parcours du Medinah Country Club (Illinois) près de Chicago.

"C'est une grande ville sportive qui soutient les Cubs, les White Sox (base-ball), les Bulls (NBA) et les Blackhawks (hockey) et ils adorent le sport", a reconnu Tiger Woods, chef de file des Américains impatients de rééditer leurs succès à domicile à Brookline (Massachusetts, 1999) et Valhalla (Kentucky, 2008).

"Nous aurons une énorme ambiance et visiblement nous aurons l'entier soutien du public", s'est félicité Woods, vainqueur de deux tournois du Grand Chelem sur le même parcours et chargé d'encadrer les "rookies", avec le vétéran Phil Mickelson et Jim Furyk.

L'Anglais Justin Rose et le Nord-Irlandais Graeme McDowell, l'homme du point décisif en 2010 sur les terres gallois martyrisées par le vent et les orages, sont aussi persuadés que le soutien du public représente un facteur risque pour l'Europe.

"Des supporteurs très passionnés, beaucoup de fans vont suivre la Ryder Cup. Et j'ai l'impression qu'ils peuvent se montrer plus exubérants que ceux de Louisville (Valhalla). Mais nous évoluerons dans une ambiance formidable", a analysé Rose, deuxième de la finale des play-offs de l'année derrière l'Américain Brandt Snedeker qu'il croisera ce week-end.

Stars


"Il existe un monde entre évoluer devant son public et le public américain. Chicago n'a obtenu ni le Super Bowl, ni les jeux Olympiques, mais ils ont eu la Ryder Cup. Ils seront donc très nombreux derrière leurs gars", a renchéri McDowell, vainqueur de l'US Open 2010.

D'autant que le capitaine américain David Love a pleinement mis à profit ses prérogatives d'hôte pour élargir les fairways et réduire le nombre de roughs afin de favoriser les birdies et les eagles. "Je n'ai jamais aimé les roughs et le public a droit à un peu de spectacle. Ils veulent voir des birdies. De plus, nous voulons offrir à ces incroyables athlètes l'occasion de donner libre cours à leur talent", a-t-il dit.

Pour mobiliser la grande foule des supporteurs, les responsables américains ont aussi fait appel à des célébrités du spectacle (Justin Timberlake) et du sport (le multiple champion olympique Michael Phelps ou l'ancien basketteur Scottie Pippen). Quant au légendaire Michael Jordan, la méga-star du basket mondial, il va apporter ses conseils et sa science de la gagne comme lors de la dernière Coupe des Présidents, remportée par la bande à Tiger Woods.

La Ryder Cup oppose tous les deux ans, en match-play, les 12 meilleurs Américains aux 12 as du Vieux Continent qui, pour cette 39e édition, alignera quatre des cinq premiers du classement mondial avec Rory McIlroy (N.1 et vainqueur du Championnat PGA), Luke Donald (N.3), Lee Westwood (N.4) et Rose (N.5).

L'ombre de l'Espagnol Severiano Ballesteros, décédé d'un cancer en mai 2011, planera forcément sur la compétition, dont il fut l'une des figures légendaires depuis sa première participation en 1979.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine : Cristiano Ronaldo, Messi, James Rodriguez, Van Persie, Ibrahimovic

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine