Golf - Ryder Cup

Renversants, ces Européens !

Renversants, ces Européens !

Les Européens n'ont rien lâché. Pour la première fois de l'histoire de la Ryder Cup, les joueurs du Vieux Continent sont parvenus à remonter un déficit de quatre points face aux Américains pour l'emporter d'un point à l'issue de la dernière journée. En 1999, ce sont les Américains, déjà à domicile, qui avaient fait le coup, dans cette Coupe qui se dispute tous les deux ans. Pourtant, les Européens étaient bien mal partis après les huit foursomes et les huit fourballs, disputés vendredi et samedi à Medinah, près de Chicago, et qui les avaient laissés sur un score de 10-6 en faveur des locaux. Mais emmenés notamment par un grand Rory McIlroy (N.1 mondial), ils ont fait preuve d'un formidable esprit de corps pour conserver le trophée, gagné il y a deux ans au Pays de Galles. "Il n'y a rien à cacher les gars. Allons-y et montrons-leur vos chaussettes", a lancé le capitaine Jose Maria Olazabal à ses joueurs au moment d'attaquer les 12 parties de simple dimanche. Olazabal faisait référence aux vêtements favoris de Severiano Ballesteros, décédé d'un cancer en mai 2011 et absent pour la première fois à la Ryder Cup depuis sa première participation en 1979.

Woods impuissant


Et ses joueurs, vêtus d'un pantalon bleu marine, d'un polo blanc-bleu avec l'image de Severiano Ballesteros lors sa victoire à St-Andrews en 1984 sur les manches et portant des souliers blancs, ont très vite refait leur retard en enlevant les cinq premiers simples. Il a fallu attendre le 6e pour voir Dustin Johnson stopper l'hémorragie, imité un peu plus tard par Zach Johnson et Jason Dufner. Mais l'Europe répondait du tac-au-tac, et les deux équipes se retrouvaient à égalité 13-13. C'est finalement l'Allemand Martin Kaymer, vainqueur de Steve Stricker 1 up, qui a assuré le succès de l'Europe. "C'est indescriptible! J'étais tellement nerveux dans les deux-trois derniers trous. Olazabal est venu me voir au 16e pour me dire que nous avions besoin de mon point pour gagner. J'aime vraiment", a commenté Kaymer.

Tiger Woods, l'homme aux 14 succès en Grand Chelem mais qui n'a gagné qu'une seule fois la Ryder Cup, se trouvait alors à égalité avec l'Italien Francesco Molinari. Battu trois fois en autant de parties de foursomes et de fourballs, l'Américain n'a eu ni le cœur, ni la rage nécessaires pour égaliser pour son pays. Mais même si Woods avait remporté le dernier simple, la Coupe serait restée en Europe pour les deux années à venir ; en cas d'égalité en effet, le champion conserve son bien.

Résultats des simples :
Luke Donald (ENG/Europe) bat Bubba Watson (USA) 2 et 1
Paul Lawrie (SCO/Europe) bat Brandt Snedeker (USA) 5 et 3
Rory McIlroy (NIR/Europe) bat Keegan Bradley (USA) 2 et 1
Ian Poulter (ENG/Europe) bat Webb Simpson (USA) 2 up
Dustin Johnson (USA) bat Nicolas Colsaerts (BEL/Europe) 3 et 2
Justin Rose (ENG/Europe) bat Phil Mickelson (USA) 1 up
Zach Johnson (USA) bat Graeme McDowell (NIR/Europe) 2 et 1
Lee Westwood (ENG/Europe) bat Matt Kuchar (USA) 3 et 2
Sergio Garcia (ESP/Europe) bat Jim Furyk (USA) 1 up
Jason Dufner (USA) bat Peter Hanson (SWE/Europe) 2 up
Martin Kaymer (GER/Europe) bat Steve Stricker (USA) 1 up
Tiger Woods (USA) et Francesco Molinari (ITA/Europe) à égalité




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport