Golf - PGA

Soudain, un rugissement !

Soudain, un rugissement !

L'Américain de 36 ans avait déjà remporté le tournoi Memorial, organisé par Jack Nicklaus sur le parcours de Muirfield Village, en 1999, 2000, 2001 et 2009.

Avec quatre coups de retard sur le leader à l'entame du dernier tour dimanche, Woods a sonné la charge en fin de partie avec trois birdies sur les quatre derniers trous, dont un au trou N.16 (par 3) grâce à un incroyable chip à 15 mètres du trou depuis le rough. "C'est le plus beau coup que j'ai vu sur ce parcours", a dit Nicklaus. Avec un club très ouvert, Woods a mis la balle sur le green avec un lob et l'a regardé rouler jusqu'au trou pour lâcher un rugissement de contentement. Ce coup lui a permis de rejoindre en tête le Sud-Africain Rory Sabbatini. Un bogey de Sabbatani à ce même trou N.16 a mis le Tigre en tête et ce dernier a eu le bon goût de conclure son 72e trou de compétition avec un nouveau birdie pour empocher le Memorial pour la 5e fois. "Ce coup au trou N.16, c'est sympa aussi..., a commenté le héros du jour. C'était un de mes coups réussis les plus durs. Je n'avais pas un bon lie mais j'ai tenté. Il a bien pris le green et a bien roulé, je ne pensais pas que ça irait au bout."

Woods a rendu une carte finale de 67, cinq coups sous le par, pour un total final de 279 coups qui lui a permis de devancer de deux longueurs le Sud-Africain Rory Sabbatini et l'Argentin Andres Romero. Le vainqueur de 14 titres du Grand Chelem s'offre un supplément de confiance au moment opportun puisque que le deuxième tournoi du Grand Chelem de la saison, l'US Open, va s'ouvrir le 12 juin à San Francisco.

Il s'adjuge dans l'Ohio son deuxième titre de la saison depuis l'Arnold Palmer Invitational, en mars à Bay Hill. Avec sa 73e victoire, il se trouve à neuf longueurs du détenteur du record de titres, le légendaire Sam Smead (82).

Classement
1. Tiger Woods (USA) 279 (70/69/73/67)
2. Andres Romero (ARG) 281 (69/73/72/67)
. Rory Sabbatini (RSA) 281 (69/69/71/72)
4. Daniel Summerhays (USA) 283 (69/71/74/69)
. Spencer Levin (USA) 283 (67/72/69/75)
6. Matt Every (USA) 284 (69/75/71/69)
. Jonathan Byrd (USA) 284 (71/70/72/71)
8. Justin Rose (GBR) 285 (73/72/71/69)
9. Greg Owen (GBR) 286 (72/71/76/67)
. Aaron Baddeley (AUS) 286 (69/72/73/72)
. Ryo Ishikawa (JPN) 286 (72/70/71/73)
12. Luke Donald (GBR) 287 (71/73/75/68)
13. J.B. Holmes (USA) 288 (72/75/74/67)
. Bo Van Pelt (USA) 288 (73/69/75/71)
. Jim Furyk (USA) 288 (72/68/75/73)
16. Davis Love (USA) 289 (74/72/71/72)
. Kevin Stadler (USA) 289 (72/73/71/73)
. Vijay Singh (FIJ) 289 (72/73/69/75)
19. Hunter Mahan (USA) 290 (72/73/77/68)
. K.J. Choi (KOR) 290 (74/71/77/68)
. John Huh (USA) 290 (71/74/76/69)
. Charl Schwartzel (RSA) 290 (73/72/73/72)
. Blake Adams (USA) 290 (69/77/71/73)
. Dustin Johnson (USA) 290 (71/71/73/75)


Achetez ce produit Tiger Woods sur sport-kiff.com





RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Le PSG n'a pas d'autre choix que de gagner à Nice Ligue 1

Le PSG n'a pas d'autre choix que de gagner à Nice

Ce dimanche à 21 h suite et fin de la 35e journée de Ligue 1 avec le choc entre le PSG et l'OGC Nice. Les hommes d'Unai Emery se déplacent avec une seule idée en tête, la victoire. Une défaite où un nul serait synonyme d'échec dans la course au titre avec Monaco, qui a maintenu la pression en s'imposant face à Toulouse (3-1), et pourrait relancer Nice pour une potentielle deuxième place. Un match qui devrait tenir toutes ses promesses.