Lewis Hamilton (Mercedes) a remporté le GP des Etats-Unis, dimanche à Austin, et se rapproche inexorablement d’un nouveau titre de champion du monde. La deuxième place de Sebastian Vettel (Ferrari) préserve toutefois une once de suspense pour la fin de la saison.

Auteur de la pole position, le Britannique a dominé la course de bout en bout. L’Allemand a eu le mérite de conserver assez nettement sa deuxième place malgré devant la deuxième Mercedes de Bottas. Mais il n’a jamais été en mesure d’inquiéter Hamilton.