Le groupe Liberty Media, nouveau propriétaire de la Formule 1, a annoncé mercredi la fin des « grid girls », ces jeunes femmes choisies pour leur plastique qui avaient pour habitude de montrer aux pilotes l’emplacement de leur bolide sur les grilles de départ.

C’est une petite révolution dans le monde de la Formule 1 : les « grid girls » vont disparaitre ! C’est Liberty Media, le nouveau propriétaire de la discipline reine des sports automobiles, qui a décidé de mettre fin à cette tradition, considérant qu’elle ne reflétait pas les valeurs du sport et qu’elle était clairement en contradiction avec les normes sociétales actuelles.

Les « grid girls » sont ces jeunes femmes choisies pour leur physique qui, depuis des années, sont présentes dans les grilles de départ des circuits pour montrer aux pilotes l’emplacement de leur bolide.

La femme réduite à un objet sexuel

La question de les supprimer avait été soulevée par les nouveaux propriétaires de la F1 il y a quelques semaines. Certains s’étaient exprimés en faveur de leur disparition, considérant que ce cérémonial participait à réduire les femmes à un objet sexuel ou publicitaire. D’autres, au contraire, s’étaient prononcés contre leur suppression, estimant qu’elles faisaient partie de la tradition de ce sport.

La question a été tranchée. Elle prendra effet dès le premier Grand Prix de la saison, en Australie fin mars, et s’appliquera à toutes les catégories en lice lors des week-ends de Grand Prix.