Le baromètre après Suzuka

Auto-Moto / Formule 1

Le baromètre après Suzuka

Le baromètre après Suzuka

Lundi 8 octobre 2012 - 18:01

Red Bull a remporté au GP du Japon sa 5e victoire de la saison, dont trois pour Sebastian Vettel, soit autant que McLaren, alors que Ferrari est encore monté sur le podium et que Lotus a encore marqué des points: le baromètre, équipe par équipe.

En hausse: Red Bull, Sauber, Williams, Toro Rosso

Red Bull: Vettel vainqueur, Webber 9e. Les amateurs de suspense commencent à s'inquiéter: les deux Red Bull étaient sur la première ligne, comme souvent en 2011, et, parti de la pole position, Vettel a fait au volant d'une voiture qu'il a trouvée "parfaite" un sans-faute, ce qui lui permet de revenir à quatre points d'Alonso. Harponné au départ par Grosjean, Webber aurait dû monter sur le podium, d'où sa fureur.

Sauber: Kobayashi 3e, abandon de Pérez. Les monoplaces suisses étaient vraiment compétitives sur le grand huit japonais ("Koba" 4e temps, "Checo" 6e temps des qualifications) et la course l'a confirmé: super-départ, résistance acharnée et podium pour le Japonais, son premier en F1, devant son public. Très belle course du Mexicain, avec un passage en force sur Hamilton, une 4e place provisoire au 15e tour et un abandon au 18e à la suite d'une nouvelle tentative de dépassement sur Hamilton, qu'il va remplacer chez McLaren. Sauber revient à 20 points de Mercedes au classement constructeurs.

Williams: Maldonado 8e, Senna 14e. Maldonado dans les points pour la première fois depuis sa victoire-surprise début mai à Barcelone, et cela le jour où son président, Hugo Chavez, est réélu au Venezuela, lui qui finance, via la société pétrolière d'Etat (PDVSA), la place de Pastor en F1. Senna a touché Rosberg au départ et pris une pénalité qui a ruiné sa course, puis il est remonté courageusement de la 21e à la 14e place.

Toro Rosso: Ricciardo 10e, Vergne 13e. Joli tir groupé des pilotes de Faenza sur un circuit compliqué, aussi rapide que technique, où Ricciardo a occupé un moment la 5e place, avant son premier arrêt pneus. Il termine finalement dans les points pour la 2e fois cette saison, alors que Vergne, parti plus loin sur la grille, a buté sur Rosberg en travers au 1er tour, est resté coincé par Kovalainen en début de course, puis s'est rapproché du Top 10. Les progrès ne sont pas bouleversants, mais constants.


Stables: McLaren, Ferrari, Lotus, Force India

McLaren: Button 4e, Hamilton 5e. Red Bull a repris une longueur d'avance, à cause de qualifications ratées par Hamilton, ce qui ne lui est pas arrivé souvent cette saison, et malgré une belle course de Button, 3e chrono des "qualifs" mais parti 8e sur la grille à cause d'une pénalité pour changement de boîte de vitesses. Le timing du premier arrêt au stand n'était pas bon, ce qui a profité à Massa. Plutôt que de tenter le diable pour doubler Kobayashi en fin de course, Jenson a assuré les points, comme Lewis.

Ferrari: Massa 2e, abandon d'Alonso. Auteur d'un super-départ au milieu du chaos, puis bénéficiant d'un premier arrêt pneus trop prématuré pour Kobayashi et Button, qui étaient devant lui, Massa retrouve le chemin du podium, pour la première fois depuis deux ans, et marque de précieux points pour la Scuderia. D'autant qu'Alonso est parti à la faute, dès le départ, en entaillant son pneu arrière gauche sur l'aileron avant de Räikkönen, et a abandonné dès le 1er tour. Le championnat est relancé.

Lotus: Räikkönen 6e, Grosjean 19e. Les Lotus allaient un peu mieux, mais pas assez pour aller chercher la victoire ou même le podium. Kimi 6e marque des points pour la 14e fois en 15 courses et consolide sa 3e place au Championnat pilotes. Romain, placé sur la 2e ligne, se rate au départ, touche Webber, prend une pénalité et arrête les frais à deux tours de la fin, alors qu'il est 15e, ses pneus trop abîmés. Dommage.

Force India: Hülkenberg 7e, di Resta 12e. "Hulk" rentre encore dans les points, après un bon départ, dans une bonne voiture qui lui a permis pendant toute la course de suivre le rythme de la McLaren d'Hamilton et de la Lotus de Räikkönen, ce qui est encourageant. Di Resta, embrayage défaillant au départ, s'est retrouvé englué dans le trafic et n'a jamais pu en ressortir.


En baisse: Mercedes, Marussia, Caterham, HRT

Mercedes: Schumacher 11e, abandon de Rosberg. Week-end raté de bout en bout pour les Allemands. Ca commence par une 15e place en qualifications pour Rosberg, et une 23e place sur la grille pour Schumacher, à cause d'une pénalité de 10 places. Ca continue par un accrochage entre Rosberg et Senna dès le premier tour, synonyme d'abandon pour Nico. Et ça se termine par une belle remontée de "Schumi", privé de télémétrie, jusqu'à la porte des points. Une porte fermée.

Caterham: Kovalainen 15e, Petrov 17e. Rien à signaler chez les Malaisiens, sinon que les autocollants Airbus, sur la carrosserie des Caterham, ne les aident pas à décoller au classement. Seul petit motif de consolation, un passage éphémère à la 10e place, entre le 15e et le 18e tour, à la faveur des arrêts au stand.

Marussia: Glock 16e, abandon de Pic. Glock termine entre les deux Caterham équipées d'un SREC (système de récupération d'énergie cinétique) sur leur moteur Renault, à la différence du modeste Cosworth de sa Marussia, et ça suffit à son bonheur. Pic abandonne sur problème moteur, au 38e tour, alors qu'il était 20e, mais se dit une nouvelle fois content de son week-end, sur un circuit très compliqué qu'il découvrait.

HRT: De la Rosa 18e, abandon de Karthikeyan. L'Espagnol, en partant loin derrière, a pu éviter le chaos du 1er tour, puis a fait une course courageuse de plus, loin derrière le peloton, grâce à un nouveau fond plat sur sa monoplace. C'est paradoxalement le mauvais état de ce fond plat plutôt performant qui a provoqué l'abandon de son compère indien, au 33e tour, par précaution.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live