Le baromètre après Singapour

Auto-Moto / Formule 1

Le baromètre après Singapour

Le baromètre après Singapour

Lundi 24 septembre 2012 - 20:56

Red Bull a remporté au GP de Singapour sa 4e victoire de la saison, dont deux pour Sebastian Vettel et deux pour Mark Webber, contre cinq victoires pour McLaren, alors que Ferrari est encore monté sur le podium et que Lotus a encore marqué des points: le baromètre, équipe par équipe.

En hausse: Red Bull, Mercedes, Toro Rosso, Marussia

Red Bull: Vettel vainqueur, Webber 11e. Parti de la 3e place sur la grille, Vettel a bondi à la 2e place, dès le 2e virage, en dépassant Maldonado, puis a suivi Hamilton comme son ombre, toujours à moins de deux secondes du "poleman", jusqu'à son abandon au 23e tour dont il a profité au maximum, en ne faisant aucune erreur. Parti 7e, Webber s'est battu dans le peloton et a perdu le point de la 10e place, chèrement acquis, à cause d'une pénalité. Les Red Bull se rapprochent des McLaren...

Mercedes: Rosberg 5e, abandon de Schumacher. Un léger mieux chez les Allemands partis en 5e ligne après avoir fait l'impasse sur la Q3 en fin de qualifications. Rosberg double Schumacher en début de course puis gère bien ses pneus, reste devant le peloton de chasse, profite au mieux des sorties de la voiture de sécurité, finit devant les deux Lotus et prend dix points. "Schumi", parti 9e, termine dans le décor au 40e tour en percutant Vergne au passage, pour avoir sur-estimé l'état de ses freins après six tours de neutralisation.

Toro Rosso: Ricciardo 9e, abandon de Vergne. Sur un circuit compliqué, l'écurie italienne a bien mené son affaire et aurait pu obtenir son meilleur résultat groupé de la saison, grâce à une très bonne course de ses deux jeunes pilotes... jusqu'à l'accrochage entre Schumacher et Vergne, qui était devant Ricciardo à ce moment-là, tentait de dépasser Pérez, et était bien parti pour rentrer dans les points, ce qui ne lui est pas arrivé souvent cette saison. Dommage, mais encourageant quand même.

Marussia: Glock 12e, Pic 16e. Encore les deux voitures à l'arrivée, et meilleur résultat de la saison pour l'expérimenté Glock, grâce aussi aux deux sorties de la voiture de sécurité, qui ont bien réduit les écarts à chaque fois. Effet inverse pour Pic, obligé de finir par un long relais avec des pneus super-tendres, ce qui n'était pas prévu, en plus d'une pénalité de 20 secondes pour une erreur de débutant aux essais (dépassement sous drapeaux rouges). Plus intéressant, Marussia prend à Caterham la 10e place provisoire du classement constructeurs.


Stables: McLaren, Ferrari, Lotus, Force India

McLaren: Button 2e, abandon d'Hamilton. La performance était encore là. Lewis, parti en pole position, était intouchable... jusqu'à son problème de boîte de vitesses et cette nouvelle déception. Jenson a tout fait bien, prenant un bon départ et restant tout près de Vettel, mais se contentera de la 2e place. La marge de sécurité des McLaren se réduit...

Ferrari: Alonso 3e, Massa 8e. Fernando est encore monté sur le podium et a surtout limité les dégâts par rapport à Vettel et Button, tout en reprenant du terrain à tous les autres. Felipe, accroché au départ, a fait un passage de trop au stand, puis a fait le spectacle dans le peloton, en osant des dépassements courageux, de quoi marquer encore quelques points et prolonger le suspense sur son avenir.

Lotus: Räikkönen 6e, Grosjean 7e. Joli tir groupé pour Lotus au terme d'un week-end entamé avec des voitures pas faciles à piloter sur ce circuit manquant globalement d'adhérence mais plus efficaces dimanche en course, à proximité du Top 5. Kimi marque des points pour la 13e fois en 14 courses et s'accroche à la 3e place du championnat. Romain fait une bonne rentrée, après une suspension pas évidente à gérer, et fait une course sans erreur pour atteindre son objectif: marquer des points.

Force India: di Resta 4e, Hülkenberg 14e. Paul fait aussi bien que Nico à Monza, et obtient son meilleur résultat en F1, dans des circonstances bien différentes, et confirme le redressement des monoplaces indiennes au moment le plus opportun, la fin de saison. Nico a été victime, comme beaucoup d'autres, de la deuxième neutralisation. Il se consolera avec le meilleur tour en course.


En baisse: Sauber, Williams, Caterham, HRT

Sauber: Pérez 10e, Kobayashi 13e. Cette saison en montagnes russes continue pour les Suisses, après le podium de Monza. Les Sauber n'ont jamais été dans le coup ce week-end et ont passé la course à se battre en dehors des points, laissant des morceaux d'aileron avant sur toute la piste, au gré des dépassements. Pérez prend finalement un point de consolation grâce à un dépassement de Webber sur... Kobayashi, en fin de course, jugé litigieux par les commissaires.

Williams: Senna 18e, abandon de Maldonado. Fin de week-end bien pourrie pour Maldonado, qui était pourtant parti de la 1re ligne, à côté d'Hamilton, mais a perdu sa 2e place dès le 2e virage, s'est retrouvé 4e, a longtemps résisté devant Alonso mais n'a pas été aidé par la 1re neutralisation, alors qu'il venait de changer de pneus, puis a dû s'arrêter une 3e fois, retombant à la 10e place, avant d'abandonner sur problème hydraulique. Senna est remonté de la 22e à la 12e place en début de course, grâce à un départ courageux, puis a dû s'arrêter à deux tours de la fin, moteur en berne, alors qu'il était aux portes des points.

Caterham: Kovalainen 15e, Petrov 19e. Week-end sans intérêt pour les monoplaces malaisiennes, en dehors du recrutement d'un nouveau directeur général, Cyril Abiteboul (Renault F1), dont la première mission va être de récupérer la 10e place au championnat constructeurs subtilisée ce week-end par Marussia.

HRT: De la Rosa 17e, abandon de Karthikeyan. Le pilote espagnol n'a rien pu faire d'intéressant et son compère indien est brièvement rentré dans le Top 15, à la faveur des premiers changements de pneus, puis il est sorti de la piste, au 31e tour, provoquant la première neutralisation de la course.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live