Auto-Moto - Formule 1

Hamilton, la palme de la malchance

Hamilton, la palme de la malchance

Lewis Hamilton aurait dû jouer le titre mondial 2012 jusqu'au bout s'il n'avait pas été accablé par une malchance tenace. Le futur pilote Mercedes a marqué cette course américaine de son empreinte, comme lors de sa victoire en 2007 à Indianapolis, l'année de ses débuts en F1, et comme lorsqu'il a vaincu cette saison au Canada, en Hongrie et en Italie, à la manière de Sebastian Vettel, en partant à chaque fois de la première ligne.

Au classement cumulé des qualifications, Hamilton est devant Vettel, avec le même nombre de pole positions (6) mais un plus grand nombre de premières lignes (10 à 8). Sans compter la pole position de Barcelone, qui lui a été retirée parce qu'il ne restait plus assez d'essence dans son réservoir à la fin de la séance. Ce jour-là, Hamilton est parti 24e et a fini 8e, à la suite d'une erreur imputable à son équipe, à ajouter à tous les revers de fortune qui ont gâché sa saison. La mauvaise série a commencé à Valence, au GP d'Europe, quand il s'est fait harponner par Pastor Maldonado (Williams), par la seule faute du Vénézuélien, alors qu'il allait cueillir logiquement les points de la 3e place.

En Allemagne, pour son 100e Grand Prix, il doit abandonner après avoir roulé sur des débris. En Belgique, dès le départ, il se fait percuter par Grosjean (Lotus) qui ne l'a pas vu arriver dans son rétroviseur. A Singapour, il est en tête quand sa boîte de vitesses rend l'âme. A Abou Dhabi, il mène encore quand son moteur s'arrête brutalement, pression d'essence en berne.

C'est beaucoup pour un seul homme. C'est surtout trois abandons de plus que Vettel et Alonso, sans que sa responsabilité soit engagée, lors d'une saison où performance et constance sont les deux clés indispensables de la course au titre mondial. Hamilton avait l'une, mais pas l'autre.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport