Sauber a dévoilé ce samedi sa monoplace 2018 avec comme sponsor principal Alfa Romeo, de retour en Formule 1.

Le nom Alfa Romeo va revenir en Formule 1 en 2018. L’écurie suisse Sauber, à la recherche d’un nouveau souffle financier, s’engage dans un partenariat de plusieurs années avec le constructeur italien et sera rebaptisée la saison prochaine « Alfa Romeo Sauber F1 Team ». L’écurie est motorisée par Ferrari qui appartient au même groupe qu’Alfa Romeo.

Il y a quelques semaines, Sergio Marchionne, le président de Ferrari, avait fait croire que le constructeur italien pourrait tourner le dos à la Formule 1 si la nouvelle réglementation ne lui convenait pas. Mais il avait également fait part de son désir de voir Alfa Romeo, autre marque du groupe italien, faire sa réapparition en Formule 1. Ce sera le cas dès la saison prochaine, avec l’écurie Sauber. L’équipe dirigée depuis quelques mois par le Français Frédéric Vasseur s’appellera en 2018 « Alfa Romeo Sauber F1 Team », la marque italienne devenant le sponsor principal de l’écurie suisse. Les deux parties font part d’un « accord technique et commercial pluriannuel », sans préciser le nombre d’années. « Le partenariat, qui comprend une coopération stratégique, commerciale et technologique entre Alfa Romeo et l’équipe Sauber F1, va permettre l’échange de savoir-faire d’ingénierie et de technologie, et offrir de nouvelles opportunités pour les deux organisations en F1 et au-delà.» Traduction : Alfa Romeo va soulager Sauber financièrement et profiter de sa nouvelle exposition en F1 pour nourrir sa marque. De même, le communiqué ne précise pas si le moteur Ferrari qui équipera les monoplaces de l’équipe basée à Hinwil sera rebadgé en Alfa Romeo, à la manière de Red Bull, qui rebadge son moteur Renault en « Tag Heuer », le fabricant suisse de montres de sport.

Alfa Romeo avait permis à Giuseppe Farina et Juan Manuel Fangio de remporter les deux premiers titres de champion du monde en 1950 et 1951 (celui des constructeurs a été créé en 1958). Le nom n’avait plus été utilisé depuis 1987 lorsque l’entreprise, tout juste rachetée par Fiat, fournissait des V8 turbo à l’écurie italienne Osella. « Cet accord avec Sauber est une étape significative dans la réorganisation de la marque Alfa Romeo, qui reviendra en Formule 1 après une absence de plus de 30 ans », souligne Sergio Marchionne.

Auteur : Omnisport-fr