En fin de contrat avec McLaren, Fernando Alonso ne sait pas de quoi son avenir sera fait en 2018. Le pilote espagnol répète que la Formule 1 reste sa priorité.

Depuis son arrivée au sein de l’écurie britannique, en 2015, après quatre saisons au volant d’une Ferrari, Alonso, 36 ans, court toujours après son premier podium. Cette saison, il pointe à la 15e place du classement général du Championnat du monde avec seulement dix points. Le triste épilogue d’une carrière riche de deux titres de champion du monde (2005, 2006) ? « Je suis très ouvert, je n’ai pas pris ma décision », assure-t-il dans un entretien à la chaîne de télévision américaine CNN. « Je discute avec McLaren, car c’est mon équipe, je pense que notre collaboration en F1 est inachevée », a-t-il aussi expliqué. « Tout le monde a son avis sur ce que nous devons faire pour être compétitif, j’ai mon avis. Si l’opportunité se présente, je réfléchirai à rester et à gagner avec McLaren », a ajouté l’Espagnol.

Le pilote aux 32 victoires en F1, qui a fait forte impression en mai, avant son abandon en fin de course, pour sa première participation aux 500 miles d’Indianapolis, n’entend pas rejoindre à temps plein le Championnat Indycar et reste concentré sur la catégorie-reine du sport automobile. « La F1 est toujours ma priorité, c’est ma vie, j’espère toujours gagner le titre mondial », a-t-il insisté. « Je vais gagner un GP, je pressens que cela arrivera l’année prochaine », a estimé Alonso dans un excès d’optimisme. Sa dernière victoire remonte à 2013 (GP d’Espagne). « Si je ne vois pas de projet qui me permet de me battre pour la victoire, je regarderai alors en dehors de la F1, mais c’est le genre de décision qu’on prend en novembre ou décembre. Je veux explorer toutes les possibilités avant d’en arriver là », a conclu Alonso qui rêve également de participer aux 24 heures du Mans.