L'improbable craquage des Lillois

Football / Trophée des champions

L'improbable craquage des Lillois
Photo TEAMSHOOT

L'improbable craquage des Lillois

Jeudi 28 juillet 2011 - 11:49

Alors qu'il menait de deux buts à dix minutes de la fin du temps réglementaire, le Losc a finalement dû céder au terme d'un match au scénario incroyable face à l'OM, lors du Trophée des champions (4-5). Pointant du doigt l'arbitrage, certes polémique, du local Bouchaïb El Ahrach, les Lillois peuvent également s'en vouloir d'avoir laissé filer un match qui leur tendait les bras.

"C'est bien de délocaliser, mais derrière, il faut assumer. C'est inadmissible que ça se passe comme ça, c'est un super match, il y a des buts et on plombe tout...." Mickaël Landreau n'a pas réussi à contenir sa colère au micro de Canal + à l'issue du Trophée des champions. Il faut dire que le gardien de but lillois, après avoir tenu la baraque tout au long de la partie, a encaissé quatre buts en dix minutes, dont deux pénalties. Ce sont justement les décisions de l'arbitre qui sont au coeur des contestations nordistes. A un tel point que les champions de France ont préféré boycotter le protocole d'après-match et ne pas venir chercher leurs médailles... De quoi faire grincer des dents du côté de la LFP, dont les dirigeants ont toutefois dû garder leur sourire après le spectacle qu'ils venaient de voir. José Anigo, lui, était déçu de l'attitude lilloise. "C'est leur problème, mais nous, si on avait perdu, on serait venu chercher nos médailles", a lancé le directeur sportif marseillais.

Certes, les Lillois peuvent en vouloir à Bouchaïb El Ahrach. Si l'arbitre marocain de la rencontre a maintenu que ses décisions étaient justifiées à l'issue du coup de sifflet final, les Dogues ne partagent pas cet avis. Outre les deux pénalties accordés, pour des fautes peu flagrantes sur André Ayew et, surtout, son frère Jordan, sur un contact avec Benoît Pedretti, ils lui reprochent son "manque de psychologie", comme l'a expliqué Rudi Garcia, qui regrettait surtout le carton rouge infligé à Aurélien Chedjou, suite à un deuxième avertissement sur la faute amenant le premier penalty. Un carton rouge qui va automatiquement suspendre le défenseur camerounais pour une rencontre de Ligue 1... "Il aurait fallu un minimum de psychologie et de réflexion, ce n'a pas été pas le cas", a regretté le technicien lillois.

Les recrues pas au rendez-vous


Pas question toutefois de se cacher derrière l'argument de l'arbitrage pour lui. "Quand on mène 3-1 à la 72e minute, je crois qu'on peut s'en prendre qu'à nous-mêmes. Il y a eu des faits de jeu bizarres. Je n'ai pas encore revu les images, mais je pense qu'on est fautif", a-t-il avoué. Bien disposé dans son 4-3-3 habituel, le Losc a mené les débats durant près de 70 minutes, s'appuyant sur un Hazard inspiré et un Landreau des grands soirs dans les buts, avant de totalement sombrer. Payet et Pedretti, les recrues phares du mercato, n'ont ainsi pas été réellement à leur avantage, notamment l'ancien Auxerrois, perdu dans l'entrejeu et coupable de la faute qui amène le penalty décisif. Basa, tout comme la défense, a pris l'eau en fin de match, mais a sauvé sa prestation avec un joli but de la tête.

Il faudra certes attendre un peu avant que les nouveaux arrivants s'adaptent totalement au jeu flamboyant des Nordistes de la saison passée. Eden Hazard, déjà tourné vers le championnat, a quant à lui d'ores et déjà donné rendez-vous au prochain Trophée des champions : "Le championnat commence et c’est le plus important. On a perdu ce Trophée des champions alors on essayera de gagner celui de l’année prochaine."

F.S





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fiche du Stats

Trophée Champions
- Finale

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live