Alors qu’il s’apprête à disputer la Coupe du monde avec l’équipe de France, Paul Pogba est revenu sur cette longue saison qu’il vient de disputer avec la Juventus Turin. Si le milieu de terrain a connu des moments difficiles, il devrait en ressortir encore plus fort pour amener les Bleus le plus loin possible au Brésil.

L’année de la confirmation. Après s’être révélé aux yeux de toute l’Europe la saison passée, Paul Pogba n’a pas déçu en étant l’un des éléments majeurs de a Juventus Turin cette saison. Alors qu’il s’apprête à disputer sa première Coupe du monde avec l’équipe de France, l’ancien joueur du Havre et de Manchester United est revenu sur cet exercice 2013/2014 qui fut loin d’être de tout repos pour lui. Cette année restera aussi dans ma mémoire, car c’était plus dur, plus long et il a fallu faire beaucoup de sacrifices, a expliqué Pogba dans un entretien accordé à nos confrères de L’Equipe, avant de préciser : j’ai dû faire beaucoup de sacrifices, car jouer tous les trois jours implique des responsabilités. Tu ne peux plus te détendre et faire tout ce que tu veux. Ma saison s’est résumée à entraînement-match-repos, entraînement-match-repos… Ce n’était que ça. Mais, professionnellement, tu apprends et tu grandis.

Pour la première fois, le milieu de terrain turinois a aussi connu une période de doutes. Sans ambages, il a admis que cela n’avait pas été facile à vivre. C’était une période difficile, car je commençais à être fatigué, je n’étais pas au top, pas aussi performant qu’au début. Mais je sais aussi que des grands noms du football sont passés par là. Ce sont des choses qui font partie d’une carrière : il y a des moments où tu es heureux et des moments où tu es triste, a-t-il expliqué avant d’évoquer sa tristesse : Je n’avais jamais connu ça. Déjà, parce que je n’avais jamais joué autant dans une saison jusqu’ici (57 matches toutes compétitions confondues). C’est dur, tu veux bien faire, mais tu n’y arrives pas. Je n’étais pas bien et c’était vraiment une période difficile. J’ai douté de moi. Mais c’était bizarre, car, autour de moi, tout le monde était convaincu que j’allais rebondir.

Et le rebond a effectivement eu lieu. Une bonne nouvelle pour Didier Deschamps et tous les supporters français, qui comptent sur Pogba pour emmener les Bleus le plus loin possible durant cette Coupe du monde : Je me sens mieux, je veux donner le meilleur de moi-même et j’espère vraiment être performant en sélection. Disputer une Coupe du monde, j’attendais ça depuis tout petit. Pour moi, c’est un rêve qui devient réalité. A lui de faire en sorte que son rêve devienne aussi celui de tous les Français…