Football - Italie

Naples se fait voler la Supercoupe par la Juve

Naples se fait voler la Supercoupe par la Juve

Il n'y a pas qu'en Ligue 1 et en Premier League que la nouvelle saison pointe le bout de son nez. Ce samedi avait lieu la Supercoupe d'Italie. Le champion en titre, la Juventus Turin croisait la route du vainqueur de la Coupe, le Napoli. A l'image du Trophée des champions, la rencontre était délocalisée et avait lieu en Chine, au Stade Olympique de Pékin, sous une pluie battante. Pour ce premier match officiel de la saison, chaque équipe avait l'occasion de "présenter" ses nouvelles recrues. Ainsi, Lucio, Asamoah et Giovinco pour la Vieille Dame et Behrami pour les Azzurri avaient l'occasion d'étrenner leur toute nouvelle tunique pour la première fois. Avec deux cadors du championnat italien, la rencontre s'annonçait prometteuse, pourtant, à ce stade de l'année, les organismes ne sont pas encore prêts, c'est le moins que l'on puisse dire. Plutôt brouillonnes, les deux formations n'ont pas réellement enflammé le public trempé de Pékin. Haché par les fautes, le match n'aura clairement pas été grandiose mais on retiendra surtout les jolis buts inscrits. Cavani, d'une frappe puissante du droit (27e) et Pandev, au terme d'un rush en solitaire, plein d'opportunisme (41e) pour le Napoli subissaient la vengeance somptueuse d'Asamoah, auteur d'une reprise de volée à l'entrée de la surface imparable pour De Sanctis (37e). Sur un penalty très généreux suite à un petit contact sur Vucinic, Vidal ramènera les deux équipes à égalité (72e).

Monsieur Mazzoleni, homme du match


Déjà furieux après l'arbitre après ce coup du sort, le Napoli va perdre ses nerfs. Dans la confusion, Pandev récoltera un second carton jaune, synonyme d'exclusion. Le Macédonien aurait eu des mots déplacés envers l'arbitre assistant (84e). Dans la foulée, Zuniga et Mazzarri, l'entraîneur napolitain, rejoindront eux aussi les vestiaires prématurément lorsque le premier cité se fera justice lui-même après une faute non-sifflée, suivi de la colère du second (90e). En infériorité numérique, les Azzurri ne tiendront pas longtemps lors de la prolongation. Acculé sur son but, le Napoli craquera finalement, crucifié par ... Maggio, contre son camp (97e) avant que Marchisio n'offre magistralement le but du KO à Vucinic (100e). La fin de match sera totalement décousue et largement dominée par la Juve. En face, Naples ne joue même plus, désabusé par les erreurs d'arbitrage et les trois exclusions. Les Bianconeri ont toutefois réalisé un match solide et ont su profiter au maximum de leur supériorité numérique. Pour son premier match de la saison, la Vieille Dame ajoute un nouveau trophée à son palmarès. Naples restera longtemps amer et jouera sa première rencontre de Serie A, très amoindri. Homme de la rencontre, Monsieur Mazzoleni, l'arbitre de la partie, ne s'est pas fait que des amis en Campanie.

Etienne Andurand




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport