Milan, assez !

Football / Italie

Milan, assez !
Photo MAXPPP

Milan, assez !

Lundi 24 septembre 2012 - 14:39

Eternels prétendants au Scudetto, le Milan AC et l'Inter Milan sont pourtant très mal en point après seulement quatre journées. Entre les problèmes internes et les départs non compensés, les deux géants de Serie A n'ont pas encore véritablement démarré leur saison. Il y a pourtant déjà urgence.

Milan est l'un des plus belles villes du football au monde. Pourtant, ses deux clubs sont actuellement au fond du trou. A commencer par le Milan AC. Cet été, les départs de Seedorf, Cassano, Gattuso, Nesta, Thiago Silva ou encore Ibrahimovic n'ont pas été compensé suffisamment. Le recrutement "petit bras" des Rossoneri (Constant, Traoré, Niang, Acerbi ...) ne fait clairement pas l'affaire. A tel point que pour le moment, en cinq rencontres, les Milanais n'ont obtenu qu'une seule victoire. Tenu en échec à domicile par Anderlecht (0-0) en Ligue des champions mardi, le Milan AC a littéralement sombré dimanche contre l'Udinese (1-2). Quinzièmes au classement, les Lombards n'ont toujours pas gagné à domicile de la saison, battus par l'Atalanta et la Sampdoria (0-1, par deux fois). Alors que la presse italienne et une partie du public réclame la tête de Massimiliano Allegri, Adriano Galliani, critiqué cet été après la vente des deux meilleurs joueurs au PSG, a confirmé le coach transalpin. Parmi l'effectif, Kevin-Prince Boateng a ouvertement affiché son mécontentement actuel en protestant après son remplacement contre Anderlecht. Le chaos est total chez les Rossoneri alors que se profile le match le plus important de l'année, contre le frère ennemi, l'Inter Milan, le 7 octobre prochain. Fort heureusement pour eux, les Nerazzurri ne sont pas au mieux non plus.

San Siro/Giuseppe Meazza : 8 matches, pas une victoire


L'Inter Milan est également en plein doute. Fragilisé par une saison catastrophique l'an passé, le club lombard devait se ressaisir. Pour le moment, il n'en est rien. Qualifiés pour l'Europa League après deux tours de barrage compliqués contre l'Hadjuk Split (3-0, 0-2) et Vaslui (2-2, 2-0), les Nerazzurri peinent en championnat. Après quatre journées, les Interistes n'ont été capables de battre que des promus (Pescara 3-0 et le Torino 2-0) et viennent d'enregistrer une cuisante défaite contre Sienne (0-2), quelques jours après avoir sauvé les meubles dans les arrêts de jeu contre le Rubin Kazan (2-2). Même si le recrutement a été plutôt intéressant avec les arrivées de Gargano, Alvaro Pereira, Cassano, Handanovic et Sylvestre, la mayonnaise n'a pas encore pris. Inquiétant, d'autant que l'Inter n'a joué qu'un seul club du haut de tableau (la Roma 1-3). Giuseppe Meazza et San Siro (les deux noms du stade que se partagent les deux clubs) attendent toujours leur premier succès, après avoir vu ses hommes perdre à cinq reprises et obtenir trois nuls. Milan va mal, qu'il soit bleu ou rouge, et une réaction immédiate est impérative. A respectivement six et neuf points du leader, la Juventus Turin, l'Inter et le Milan AC ont peut-être presque déjà fait une croix sur le titre. A continuer comme cela, il faudra bientôt songer au maintien.

Etienne Andurand