Facilement venue à bout de Cagliari (3-0), la Juventus Turin termine la saison avec 102 points en Serie A. Un record de plus pour Antonio Conte et ses joueurs.

Il y a quelques semaines, le grand objectif de la Juve était de remporter l’Europa League devant son public. Mais l’élimination en demi-finales contre Benfica a redistribué les cartes et Antonio Conte a décidé de remotiver ses troupes pour aller chercher un record exceptionnel : les 97 points de l’Inter de Mancini, obtenus lors de la saison 2006-2007. Aussitôt dit, aussitôt fait. La victoire sur le terrain de la Roma dimanche dernier a érigé cette Juventus de tous les records comme maître incontesté du Calcio, totalisant 99 unités après 37 journées, 14 de plus que son dauphin romain.

Mais la Juventus en voulait plus. Le match face à Cagliari ce dimanche n’avait d’enjeu pour personne… sauf pour eux. La victoire de ce dimanche nette et sans bavure (3-0) lui permet de compter 102 points et de dépasser la barre des 100 unités, chose qu’aucune équipe n’avait réussi dans les cinq grands championnats (Italie, Angleterre, Espagne, France, Allemagne). Avec son équipe-type, la Vieille Dame n’a pas tremblé. Silvestri a ouvert le score contre son camp (9e), puis Llorente (15e) et Marchisio (40e) ont plié l’affaire dès la première mi-temps, histoire de permettre aux Bianconeri de s’offrir une fête encore plus belle, dans un Juventus Stadium imprenable au sein duquel les Bianconeri ont marqué 47 buts pour seulement 9 encaissés cette saison.

Dans les autres matches de l’après-midi, Catane, déjà assuré d’être relégué, a terminé la saison sur une bonne note devant l’Atalanta Bergame (2-1), avant notamment un but de l’ancien Stéphanois Bergessio. Ce n’est pas le cas de la Roma de Rudi Garcia, battue par le Genoa (1-0). Une défense sans conséquence pour la Louve, dont la 2e place est verrouillée depuis plusieurs semaines.