Conte jugé coupable dans le Calcioscomesse

Football / Italie

Conte jugé coupable dans le Calcioscomesse
Photo TEAMSHOOT

Conte jugé coupable dans le Calcioscomesse

Vendredi 10 août 2012 - 11:21

Les sanctions continuent de tomber dans le cadre du scandale du Calcioscommesse, cette vaste affaire de matches truqués. La justice italienne a ainsi annoncé la suspension d'Antonio Conte, l'entraîneur de la Juventus Turin pour dix mois. En revanche, comme prévu, Léonardo Bonucci et Simone Pepe ont été acquittés.

Le Calcioscomesse a donc fait ses premières victimes de rang ce vendredi avec la suspension de l’entraîneur de la Juventus Turin, Antonio Conte, pour une période de dix mois. La justice italienne a considéré que le technicien de la Vieille Dame avait fauté lorsqu’il était entraîneur de Sienne. Conte aurait été au courant que certaines rencontres de son équipe avaient été truquées, mais il n’en aurait pas fait part aux autorités. Son adjoint Angelo Alessio écope pour sa part d’une suspension de huit mois pour les mêmes faits. C’est donc un véritable coup dur pour la Juventus qui avait remporté le Scudetto la saison dernière. En revanche, deux joueurs du club turinois étaient aussi concernés par cette décision de justice. Mais Leonardo Bonucci et Simone Pepe ont été pour leur part acquittés.

La Juventus a tout de suite réagi à cette suspension, à travers un communiqué visible sur son site officiel : " La Juventus Football Club a pris note de la décision rendue aujourd'hui par le Comité de discipline de la FIGC, concernant certains de ses membres pour des faits relatifs à leur participation dans d'autres clubs. La Juventus se félicite vivement de l'acquittement de ses joueurs, Leonardo Bonucci et Simone Pepe et réitère son soutien à Antonio Conte et Alessio Angelo, dans l'espoir que leur innocence émergera lors de leur procès en appel." Alors que le remplacement de Conte semble irréversible, la Juve confirme à travers ce communiqué qu'elle continue de lui faire confiance, en attendant l'appel du 20 août.

Mais la justice italienne ne s’est pas arrêtée aux cas des membres de la Juventus. Dans ce procès, c’est 45 joueurs et 13 clubs qui se retrouvaient concernés. Parmi les plus connus d’entre eux, outre Leonardo Bonucci et Simone Pepe, l'ancien buteur de Bologne Marco Di Viao a aussi été relaxé. Au niveau des clubs, l'Udinese a été blanchie. Au contraire, Novara débutera la saison avec deux points en moins alors que Lecce et Grosseto ont été rétrogradés en Lega Pro (équivalent du National). Au final, six ans après le Calciopoli, le football italien se trouve à nouveau discrédité. Et le grand ménage n’est probablement pas terminé.





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live