Football - Italie

Cavani humilie la Lazio

Cavani humilie la Lazio

Parfum d'Europe à San Paolo, le Napoli affronte la Lazio Rome à l'occasion de la 5e journée de Serie A. Les deux prétendants au titre sont pour l'heure les dauphins de la Juventus Turin et veulent à tout prix éviter de prendre du retard. Les Laziale rentrent dans partie pied au plancher avec deux grosses opportunités, coup sur coup. Alors que De Sanctis capte parfaitement une première frappe de Konko (2e), le portier italien s'incline sur corner sur une tête de Klose (3e). Alors que les Napolitains protestent avec véhémence, l'arbitre hésite et n'accorde finalement pas le but. Dans la confusion, l'attaquant allemand était allé avouer avoir marqué de la main. Un très bel acte de fair-play. Le début de match est très animé mais globalement dominé par le Napoli. Cavani et Pandev sont en vue et combinent énormément. Sur un de leur enchaînement, le Macédonien inquiète Marchetti d'une puissante frappe du gauche de peu à côté (7e). La partie est plaisante même si les actions de buts ne sont pas nombreuses. Les Azzurri vont d'ailleurs ouvrir le score sans en avoir eu de véritables. Sur le côté gauche, Cavani avance avec le ballon, repique dans l'axe et déclenche un tir du droit. Le cuir est dévié par Ciani et trompe le portier de la Lazio (1-0, 19e). Déjà dominateur, le Napoli intensifie son emprise sur la rencontre. Les Biancocelesti perdent un nombre incalculable de ballons et peinent à trouver Klose. En face, les hommes de Walter Mazzarri sont glaçants de réalisme. Lancé dans la profondeur à la limite du hors-jeu, Cavani prend son temps et allume Marchetti dont la main manque de fermeté pour empêcher le doublé de l'Uruguayen (2-0, 31e). Les Laziale sont absents, à l'image d'un Hernanes absolument inutile au milieu.

Journée porte ouverte dans la défense de la Lazio


La deuxième mi-temps n'est pas spécialement différente de la première. Si le rythme est retombé, le Napoli continue à dominer en gérant son avance. La Lazio tente de réagir timidement par l'intermédiaire de frappes lointaines ou centres. Les rares tentatives sont peu dangereuses comme ce tir de Klose parfaitement repoussé par De Sanctis (61e). Mais à partir à l'abordage, notamment sur les corners, les Romains se découvrent. Cela tombe très mal puisque Cavani adore ça. Alerté par un long ballon de Campagnaro, "El Matador" est couvert par Konko et se permet de dribbler le gardien adverse avant de marquer dans le but vide (3-0, 64e). La soirée est magnifique pour les tifosi de San Paolo. Et n'est vraiment pas finie. Tout juste entré en jeu, Insigne effectue un contrôle grandiose sur l'aile gauche et sert Hamsik. Le Slovaque est devancé mais parvient à frapper, Marchetti est tout heureux d'être sur la trajectoire (74e). Sur l'action suivante, Insigne se joue de Ciani et se fait faucher par le Français dans la surface de réparation. Cavani se charge du penalty mais manque le quadruplé en envoyant le cuir dans les tribunes (75e). La Lazio ne répond même plus, totalement résignée. Chaque accélération napolitaine fait mal et il faut des interventions miraculeuses pour empêcher la déroute d'être plus douloureuse. Au final, le Napoli ne parviendra pas à humilier plus son adversaire et se contentera de ce joli 3-0. Au classement, les Azzurri sont à égalité parfaite avec la Juventus Turin (même nombre de points, de buts inscrits et encaissés) tout en haut de la Serie A. La Lazio retombe à la 5e place.

Etienne Andurand




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport