Roland Romeyer a publié un communiqué en réaction aux déclarations d’Adao Carvalho dans les colonnes de L’Equipe. Poursuivi par la justice, le Portugais détient encore 22 % des parts de l’AS Saint-Etienne.

Sur le site officiel du club forézien, le président du directoire déplore « les agissements qui n’ont pour seul objectif que de porter atteinte au club. » « Je rappelle que Monsieur Adao Carvalho a été définitivement condamné en 2014 à une lourde peine de prison et d’amende pour des faits d’abus de biens sociaux. En outre, il doit comparaître, cet après-midi, devant le tribunal correctionnel de Saint-Etienne, à l’initiative du Procureur de la République, pour des nouveaux faits de recel de blanchiment. Il appartiendra à la justice de trancher. »

Avant de conclure : « Néanmoins, chacun comprendra qu’au regard du passé judiciaire qui est le sien et des poursuites pénales dont il fait à nouveau l’objet, les propos calomnieux de Monsieur Adao Carvalho ne visent qu’à masquer sa propre turpitude. Ils sont d’autant plus inacceptables qu’ils émanent d’une personne interdite de gérer à vie. Pour ma part, animé par la seule volonté de défendre les intérêts de l’AS Saint-Etienne, je ne céderai jamais aux pressions de quiconque qui tenterait d’extorquer de l’argent au club et à ses dirigeants.«