Neymar a officiellement signé son contrat de cinq ans en faveur du PSG jeudi soir et sera présenté ce vendredi à 13h30 lors d’une conférence de presse. L’homme qui valait 222 millions d’euros (le montant de sa clause libératoire à Barcelone) percevra un revenu net de 30 millions d’euros par saison. Le club de la capitale et la Ligue 1 changent de dimension.

Après plusieurs semaines de spéculations, le PSG a confirmé la signature de Neymar. Le Brésilien, qui est certainement l’un des trois meilleurs joueurs de la planète, débarque avec l’ambition de lui faire franchir un nouveau palier et de devenir le numéro un mondial.

Le FC Barcelone, qui avait tenté de déstabiliser le club parisien en chipant Marco Verratti, s’est pris un sacré retour de flamme. Sonné, moribond, il a perdu le joueur disposant du plus gros potentiel, censé incarner la succession de Lionel Messi. A 25 ans, Neymar a déjà inscrit 288 buts et délivré 150 passes décisives en 480 rencontres disputées avec le Brésil, Santos et les Blaugranas. Malgré l’obstination des dirigeants catalans, le vestiaire paraissait tout simplement trop petit pour deux éléments de cette envergure. Les Qataris ont mis le paquet pour le convaincre de rejoindre la Ligue 1.

L’ancien attaquant de Santos percevra désormais 30 millions d’euros nets par saison, sur cinq ans, soit environ le même salaire que le quintuple Ballon d’Or barcelonais. Le PSG lui aurait également versé une prime substantielle à la signature, de même qu’à son père, qui a pris part aux négociations (on parle de 35 millions d’euros, Ndlr). Enfin, le club parisien a levé la clause libératoire, versant 222 millions d’euros au Barça et explosant le montant record établi par Manchester United et Paul Pogba, l’été passé (105 millions d’euros, Ndlr).

Oui, le football est fou. Effet de son exposition et de ses recettes, toujours croissantes, les montants des transferts et des salaires explosent. Une fois n’est pas coutume, la Ligue 1 n’est pas lésée. L’arrivée du Brésilien, conjuguée à des résultats en nette progression dans les coupes d’Europe, devrait lui permettre d’enfin se développer à l’international et de combler une bonne partie du retard qu’elle accuse sur les championnats voisins. Le PSG, qui devrait encore recruter, cet été, peut quant à lui rêver de la C1.

Je ferai tout pour ouvrir de nouveaux horizons à mon club

L’attaquant brésilien en a livré ses premières impressions sur le site officiel du club de la capitale. Je suis extrêmement heureux de rejoindre le Paris Saint-Germain. Depuis mon arrivée en Europe, ce club est devenu l’un des plus compétitifs et les plus ambitieux, a déclaré le joueur de 25 ans. Le plus grand challenge, ce qui m’a motivé à rejoindre mes nouveaux coéquipiers, est d’aider le club à gagner les titres dont ses supporters rêvent. L’ambition du Paris Saint-Germain m’a séduit, autant que la passion et l’énergie qu’il suscite. J’ai passé quatre ans en Europe et je suis prêt à relever le défi. Dès aujourd’hui, je ferai tout pour aider mon équipe à gagner, ouvrir de nouveaux horizons à mon club et donner du bonheur à ses millions de supporters à travers le monde.

Le président Nasser Al-Khelaïfi a réagi, sur le site internet du club, à l’arrivée de la star brésilienne Neymar. C’est avec une immense joie et beaucoup de fierté que nous accueillons Neymar Jr au sein du Paris Saint-Germain. Neymar Jr est aujourd’hui l’un des tout meilleurs du football mondial. Sa culture profonde de la victoire, sa grande force de caractère et son sens du leadership font de lui un très grand joueur. Il va nous apporter une énergie très positive, a déclaré le président parisien. En six ans, nous avons construit un projet ambitieux qui nous a déjà conduit au plus haut niveau du football national et européen. Aujourd’hui, avec l’arrivée de Neymar Jr, j’ai la conviction que nous allons nous rapprocher, avec le soutien fidèle et fervent de nos fans, de la réalisation de nos plus grands rêves. Celui évidemment de remporter la Ligue des champions.

Neymar portera le numéro 10 sur la pelouse. Les maillots sont d’ores et déjà floqués à son nom dans les boutiques du club.