Éric Di Meco pense que ce sera quitte ou double pour les Girondins, en seconde partie de saison.

« Bordeaux fait partie des équipes programmées pour être dans la première moitié du championnat. Ils ont un effectif pour jouer là. Il y a deux cas de figure, a estimé l’ancien latéral gauche de l’OM sur RMC. S’il y a un dirigeant qui monte au créneau ou un changement d’entraîneur, dans ce championnat, tu gagnes trois matchs et tu remontes. Ils ne sont pas à leur place et ils vont y revenir, parce qu’il y aura des décisions fortes qui seront prises. » A contrario, les affaires bordelaises pourraient, selon lui, se corser : « Et il y a une autre lecture : ce sont des équipes qui ne sont tellement pas programmées pour jouer le maintien, que dès que tu commences à avoir le cul qui touche le feu, tu perds tes moyens et tu te plantes. »

Pour rappel, les Bordelais pointent actuellement à la 15e place du classement de Ligue 1, à un point de la 18e place synonyme de barrages.