C’est un retour à l’entraînement agité pour le PSG. Les propos de Thiago Silva sur les retards de Pastore et Cavani ne passent pas en interne. Alors que dans le même temps, le président, Nasser Al-Khelaïfi est furieux contre les deux joueurs.

Lors de l’entraînement au Camp des Loges, vendredi, l’ambiance entre les différents groupes de joueurs était très tendue. La réaction du directeur sportif Antero Henrique n’a pas arrangé la situation du vestiaire. Pour rappel, le Portugais a dévoilé un communiqué pour admettre qu’il souhaite régler la situation en interne et apporte son soutien à Unai Emery. Sauf que la publication de ce communiqué a relancé le débat sur l’autorité d’Emery et de Nasser Al-Khelaïfi sur les joueurs du PSG.

Al-Khelaïfi encore dépassé ?

Sur les terrains, Neymar et Thiago Silva étaient absents, en raison d' »un travail spécifique » en salle avec les préparateurs. Selon plusieurs médias, le capitaine du PSG a indiqué à ses coéquipiers qu’il regrette ses propos sur Cavani et Pastore.

Mais l’histoire ne s’arrête pas là ! Le président, Nasser Al-Khelaïfi, est très en colère après les retards des deux joueurs et souhaite voir Unai Emery trancher pour sa composition de l’effectif. C’est à dire laisser à Paris, Cavani et Pastore, pour affronter Nantes, dimanche (21h) lors de la 20e journée de Ligue 1.