La saison s’est terminée sur le sacre de Manchester City en Premier League dimanche. Avec le retour au premier plan de Liverpool, la chute de Manchester United version David Moyes et des Frenchies pas toujours à la fête, on n’a pas eu le temps de s’ennuyer avec le championnat anglais.

Liverpool, le champion du cœur
Certes, Manchester City a remporté son deuxième titre de champion d’Angleterre en trois ans. Les Citizens ont dû attendre la dernière journée pour être sûrs de distancer Liverpool. Les Reds de Brendan Rodgers n’étaient pas attendu à pareille fête cette saison, leur meilleure depuis 2008-2009. Anfield aura cru jusqu’au bout au premier titre de roi d’Angleterre depuis 1990. Mais Steven Gerrard et les siens auront craqué dans l’ultime ligne droite. Le come-back en Ligue des champions consolera Liverpool, de retour au premier plan pour notre plus grand plaisir.

MU, une saison à oublier
La succession de Sir Alex Ferguson a été ratée à Manchester United. David Moyes ne sera finalement même pas resté jusqu’à la fin de son premier exercice sur le banc mancunien. Le Chosen One a fait les frais d’une saison à oublier des Red Devils, éliminés sans gloire des deux coupes, sortis dans démériter en quart de finale de la C1 par le Bayern Muich, et surtout largués à une triste 7e place en Premier League. Malgré l’arrivée de Ryan Giggs sur le banc pour les derniers matches, MU ne sera finalement pas européen. Une première depuis 1990 pour une équipe qui avait disputé la Ligue des champions ces dix-neuf dernières années.

Mourinho finit bredouille
Chelsea était encore en course sur les deux tableaux les plus prestigieux il y a quelques semaines. Mais après avoir finalement craqué dans la dernière ligne droite en Premier League, où ils ont finalement pris la 3e place, les Blues ont été également éliminés en demi-finale de la Ligue des champions par l’Atletico Madrid (0-0, 1-3). Un double échec pour José Mourinho, dont le retour à Londres n’est pour l’instant pas couronné de succès. Le Happy One est resté fidèle à lui-même, capable de dégainer contre les journalistes, les entraîneurs adverses ou ses propres joueurs à n’importe quel moment en conférence de presse. Le style de jeu peu emballant de son équipe ne lui aura pas permis de redorer son aura en Angleterre, tout comme cette saison sans trophée.

Suarez, rouge de plaisir
Les joueurs et les journalistes de Premier ne s’y sont pas trompés : pour eux, le meilleur c’est Luis Suarez. Si Liverpool a réalisé une grande saison, c’est bien grâce à son attaquant. Celui-ci a mis de côté ses envies d’ailleurs de l’été dernier, alors qu’il désirait quitter un payer où il ne se sentait pas apprécié. Il est finalement resté, a été prolongé, et digéré sa suspension du début de saison pour sa morsure sur Branislav Ivanovic, et a tout simplement fait exploser les compteurs. Avec 31 buts rien qu’en PL, dont certains bijoux, l’Uruguayen a guidé les Reds vers les sommets et a conquis l’Angleterre.

Nasri chef de file des Frenchies
Les Français ont connu de meilleures saisons de l’autre côté de la Manche. Ils sont tout de même deux à être sacrés champion : Samir Nasri a joué un grand rôle dans la conquête du titre de City avec 7 buts inscrits et une place de titulaire indiscutable, tandis que Gaël Clichy a dû se contenter de jouer les doublures de luxe. Du côté d’Arsenal, Olivier Giroud a rassuré les sceptiques en tenant à lui tout seul le rôle d’attaquant de pointe tout au long de la saison avec réussite malgré quelques passages à vide (16 buts quand même), quand Laurent Koscielny s’est révélé être l’un des meilleurs défenseurs de Premier League. Bacary Sagna, pour sa dernière saison chez les Gunners, a assuré, Mathieu Flamini a justifié son retour et Yaya Sanogo attend encore son premier but en PL après six apparitions. La mode des Frenchies est par contre passée à Newcastle. Yohan Cabaye est parti cet hiver et seuls Mathieu Debuchy, Yoan Gouffran, Moussa Sissoko et Loïc Rémy étaient titulaires en fin de saison, tandis qu’Hatem Ben Arfa va quitter un club encore fâché avec son entraîneur… Hugo Lloris pourrait aussi quitter Tottenham après une saison frustrante sans C1 au bout mais avec une défense passoire. La révélation aura été Morgan Schneiderlin, impressionnant pour sa première saison dans l’élite avec Southampton.
Tableau de bord

Champion 2013-2014: Manchester City
Qualifiés pour la Ligue des champions 2014-2015: Manchester City, Liverpool, Chelsea, Arsenal (tour de barrage)
Qualifiés pour l’Europa League 2014-2015: Everton, Tottenham, Hull City (finaliste de la Cup)
Relégués en 2e division: Norwich, Fulham, Cardiff
Promus en 1re division: Leicester, Burnley, et le vainqueur des barrages (Brighton, Queens Park Rangers, Wigan ou Derby County)

Meilleur buteur 2013-2014: Luis Suarez (Liverpool) avec 31 buts
Meilleure attaque 2013-2014: Manchester City (102 buts marqués)
Meilleure défense 2013-2014: Chelsea (27 buts encaissés)

Moyenne de spectateurs 2013-2014: moyenne de 36,657 (selon ESPN, non officielle)