Ryan Giggs a officiellement annoncé la fin de sa carrière. Le Gallois va devenir l’assistant de Louis van Gaal à Manchester United, club dont il participé à écrire la légende ces 23 dernières années.

Ce n’est pas une page de l’histoire de Machester United qui se tourne, mais bien plusieurs chapitres. A 40 ans, Ryan Giggs dit stop pour se consacrer entièrement à son rôle d’adjoint de Louis van Gaal sur le banc de Manchester United à compter de la saison prochaine. Mon rêve a toujours été de jouer pour Manchester United et cela me rend triste de savoir que je ne pourrais plus porter le maillot de United comme joueur, écrit le Gallois sur le site officiel de son club de toujours, qu’il a rejoint à l’âge de 14 ans après avoir fréquenté… l’académie de Manchester City. Mais c’est bien sous le maillot de MU qu’il va écrire quelques-unes des plus belles pages du football de ces 20 dernières années.

Il a tout simplement tout gagné ce qu’un joueur peut espérer en club. Il n’est par contre jamais parvenu à faire participer le Pays de Galles, avec qui il compte 64 sélections, à une phase finale d’une grande compétition. L’apogée de sa carrière internationale aura été la participation aux JO de Londres sous le maillot de la Grande-Bretagne en 2012. Champion d’Angleterre à 13 reprises, vainqueur de la Ligue des champions deux fois (1999 et 2008), de la FA Cup et de la League Cup quatre fois, il a été l’un des symboles du grand MU construit par Sir Alex Ferguson. Ce dernier s’est appuyé sur lui et Paul Scholes, David Beckham, les frères Neville ou Nicky Butt, d’autres purs produits du centre de formation des Red Devils, pour remettre le club au premier plan. Seuls Scholes, qui a raccroché les crampons la saison passée, et Giggs seront restés fidèles et au niveau pour pouvoir évoluer jusqu’au bout de leur carrière sous le maillot mancunien.

Le gaucher aura disputé 963 matches avec MU, un record, pour 170 buts, toutes compétitions confondues. Il est également détenteur du record de passes décisives réalisées en Premier League (162) et de matches disputés en Ligue des champions (151). Des marques qu’il a pu améliorer cette saison, même s’il a moins joué. Moins décisif mais toujours aussi important sur et en dehors du terrain dans l’entrejeu où il s’est installé au fil des années après avoir quitté son couloir gauche, il est apparu comme l’homme de la situation pour jouer les intérimaires après le renvoi de David Moyes. En quatre matches sur le banc, il en aura remporté deux, sans parvenir à accomplir un miracle et à qualifier MU pour la C3. Le peuple mancunien l’aurait bien vu continuer dans ce rôle. Mais le board a préféré confier le redressement à Van Gaal, qui pourra compter sur cette légende du club pour l’épauler.