Football - Angleterre

C'est de pire en pire pour Lloris

C'est de pire en pire pour Lloris

Cette fois, les carottes sont bel et bien cuites pour Hugo Lloris. Recruté en toute fin de mercato par Tottenham, a priori pour être numéro 1 dans les buts, le gardien de l'équipe de France a eu la mauvaise surprise d'apprendre dès son arrivée que le manager des Spurs, le Portugais André Villas-Boas, ne le voyait que comme la doublure de Brad Friedel, pourtant âge de 41 ans et loin d'être l'un des meilleurs portiers au monde. Si l'on a pu se dire que cette situation n'était que temporaire et que l'ancien Lyonnais prouverait rapidement à l'entraînement qu'il était largement supérieur à l'Américain, et que le club londonien aurait tout intérêt à lui confier le poste de titulaire, "AVB" ne veut pas reconsidérer son choix et semble parti pour faire confiance à Friedel toute la saison.

Une lueur d'espoir est venue de la titularisation de Lloris pour la première journée de Ligue Europa et la réception à White Hart Lane de la Lazio Rome, un concurrent sérieux, et l'on s'est alors dit que le Français aurait sa chance dans toutes les Coupes et pourrait ainsi s'imposer petit à petit. Mais alors qu'il devait garder les cages de Tottenham ce mercredi soir en Coupe de la Ligue anglaise lors du déplacement à Carlisle, Hugo Lloris n'a finalement même pas été retenu dans le groupe. Villas-Boas a en effet confié la titularisation à l'Italien Carlo Cudicini et a placé le Brésilien Heurelho Gomes sur le banc, déclarant vouloir offrir du temps de jeu à chacun de ses quatre portiers, qui ont tous il est vrai un certain niveau. Si Cudicini dispute tous les matchs de League Cup et en admettant que la FA Cup soit confiée à Gomes, ou également à Cudicini voire à Friedel, Lloris n'aurait que la C3 pour lui. Soit un total de six matchs maximum d'ici la trêve hivernale ...

Partir au mercato hivernal ?


Autant dire une misère. Alors, même si le Français peut entrevoir de devenir numéro 1 pour l'exercice 2013-2014, avec la probabilité de voir Brad Friedel prendre sa retraite, on peut presque d'ores et déjà dire que sa saison 2012-2013 est gâchée. Pire, s'il ne joue pas à Tottenham, le gardien formé à l'OGC Nice pourrait perdre sa place de numéro 1 en équipe de France. Didier Deschamps ne pourra pas éternellement lui laisser les cages si le portier manque de rythme, et on sait la confiance qu'a le sélectionneur en Steve Mandanda, qu'il a entraîné à l'Olympique de Marseille avant de le retrouver en Bleu. Et pas sûr que Lloris puisse repasser de doublure à titulaire en équipe de France si le Phocéen lui prend la place et convainc.

Sa situation chez les Spurs a donc de fortes chances d'influer sur sa carrière en Bleu, et l'ancien Lyonnais ne peut même pas espérer une mauvaise prestation de Friedel, André Villas-Boas ayant déclaré qu'il conserverait sa confiance à l'Américain même en cas de match raté. Difficile également d'attendre une blessure du natif de Lakewood, celui-ci n'ayant pas connu le moindre pépin physique depuis plus de dix ans, avec au moins 36 matchs disputés lors de chacune des onze dernières saisons. Plus le temps passe, et plus l'on se dit qu'Hugo Lloris est tombé dans un piège en signant à Tottenham. Et la seule solution à court terme semble être un prêt au mois de janvier, ou un changement d'entraîneur.


Achetez ce produit L'quipe de France de football sur sport-kiff.com









Sport-Kiff.com, la boutique du sport
Partenaire officiel de Sport.fr




RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport

Giroud reste indispensable Equipe de France

Giroud reste indispensable

Double buteur lors de la victoire des Bleus au Luxembourg (1-3), Olivier Giroud a confirmé son profil de "résistant de l'équipe de France". A l'heure de la jeunesse qui explose dans notre pays au niveau du secteur offensif, le canonnier de 30 ans reste présent dans la liste de Didier Deschamps malgré les difficultés qu'il rencontre avec son club d'Arsenal. Son atout principal ? Lorsqu’il est sur le terrain avec la sélection, l’attaquant des Gunners est toujours décisif.

L'UBB mate Toulouse, Grenoble sur le fil, La Rochelle tout en haut Top 14

L'UBB mate Toulouse, Grenoble sur le fil, La Rochelle tout en haut

Grenoble s'est imposé 21-20 face à Castres, samedi lors de la 22e journée du Top 14. Mélé a donné la victoire aux Isérois sur un drop réussi à la 78e minute. À quatre journées de la fin de la phase régulière, le maintien reste mathématiquement possible pour le FCG. La Rochelle a consolidé son siège de leader en s'imposant 23-13 à Pau. L'UBB a dominé le Stade Toulousain (20-11), dans le choc de la soirée.