D’après L’Équipe, les dirigeants de l’OM n’entretiennent pas de bonnes relations avec les Winners. L’entourage de Jacques-Henri Eyraud qualifierait Rachid Zeroual d’ « ennemi de taille ».

Le quotidien rappelle la grosse dispute qui a opposé Bafétimbi Gomis à trois « Gremlins » (jeunes des Winners), à la Commanderie. Le groupe ne serait depuis plus le bienvenu au centre d’entraînement. Il révèle aussi que les décideurs marseillais ne veulent plus transiger sur la vente des places en virage, à domicile, et surtout en parcage, laquelle représentent « une grande source de revenus au noir pour certains groupes ». Thierry Aldebert, le responsable de la sécurité, entretiendrait également des relations conflictuelles avec les groupes, lesquels lui reprocheraient une politique « sécuritaire ». Il aurait demandé à ce que les supporters n’insultent plus nommément le coach ou le président.

Les années passent et les tensions restent finalement les mêmes, avec les supporters de l’OM. Il y a fort à parier que les nouveaux décideurs marseillais ne toléreront pas très longtemps la défiance de certains « chefs » de groupes.