Le Real Madrid a remporté la dixième Ligue des champions de son histoire face à l’Atletico Madrid. Si Iker Casillas est passé à côté de son match, Sergio Ramos a pour sa part sauvé son équipe. Retrouvez toutes les notes des Merengue.

Casillas : 4 Le capitaine merengue n’a jamais été dans le coup ou presque. Trop approximatif dans ses sorties aériennes, le portier de la Furia Roja aurait pu coûter la Décima à son équipe de toujours. Cela aurait été trop cruel.

Carjaval : 6 L’un des meilleurs joueurs du Real sur la pelouse. Très remuant, le jeune latéral droit madrilène a démontré qu’il avait un avenir dans cette équipe. Alvaro Arbeloa a du souci à se faire…

Ramos : 7 Le héros du Real. Après ses deux buts en demi-finale de la Ligue des champions contre le Bayern, l’international espagnol a arraché l’égalisation dans le temps additionnel de la rencontre. De quoi lui faire avoir une statue devant Santiago-Bernabéu ?

Varane : 6 Jamais pris en défaut ou presque, Varane a surement dû rassurer Didier Deschamps sur son état de forme. L’ancien Lensois a récupéré quasiment tous les ballons de la tête, que ce soit offensivement ou bien défensivement. Dommage qu’il ait manqué de classe en venant provoquer Diego Simeone en fin de rencontre.

Coentrao : 4 Jamais dans le rythme, le latéral portugais n’a pas apporté le danger sur son côté gauche et a souvent paru jouer à contretemps. Remplacé par Marcelo (59e), qui s’il s’est parfois montré approximatif défensivement, a souvent apporté le surnombre offensivement. Il a inscrit le troisième but de son équipe et c’était bien mérité.

Di Maria : 6 Pas assez percutant, pas assez dribbleur durant les 90 premières minutes de jeu, l’Argentin s’est réveillé au cours de la prolongation, pour être impliqué sur le but de Gareth Bale. Il s’est vraiment réveillé au bon moment.

Modric : 5 Meilleur Madrilène contre le Bayern Munich en demi-finale, l’international croate n’a pas assez fait parler sa technique dans la construction du jeu. Dommage, les Merengue en auraient bien eu besoin.

Khedira : 4 Physiquement, il n’est pas à son mieux et cela se voit. Le choix de faire confiance à l’international allemand en début de rencontre n’a pas été une bonne idée de la part de Carlo Ancelotti, qui l’a remplacé par Isco (59e). Ce dernier a apporté plus de liant entre le milieu de terrain et l’attaque et a sûrement fait regretter à son coach de ne pas l’avoir aligné d’entrée de jeu.

Bale : 6 L’attaquant le plus dangereux du Real… mais aussi le plus maladroit. Le Gallois a eu l’occasion de marquer pour les siens à plusieurs reprises, mais n’a même pas mis Thibault Courtois à contribution, puisqu’il n’a jamais cadré ses tentatives, avant de profiter du rush d’Angel Di Maria pour marquer le but de la victoire. Certains diront que cela vaut bien 100 millions d’euros.

Ronaldo : 6 Auteur de deux coup francs dangereux repoussés par Courtois, Ronaldo a su se montrer dangereux en deuxième période. Mais on attend forcément du Ballon d’Or 2013 qu’il fasse bien mieux et qu’il n’attende pas 45 minutes de jeu avant de se montrer. Buteur sur penalty lors de la prolongation, le Portugais a porté son nouveau record à 17 buts en Ligue des champions. Cela sera difficile à battre.

Benzema : 4 Discret, bien trop discret. L’international français n’a pas pesé sur cette rencontre. Mis à part quelques remises bien senti, il n’a pas su s’entendre avec ses compères de l’attaque. Remplacé par Morata (79e) qui ne s’est pas beaucoup illustré non plus.

Plus d'articles