S’il n’a pas disputé une grande finale de Ligue des champions face à l’Atletico Madrid samedi, Cristiano Ronaldo a inscrit le dernier but du Real sur penalty et a amélioré son record en C1. Suffisant pour son bonheur… sans retenue.

Le football, c’est comme ça. Ça ne sert à rien de gagner à la première minute, il faut gagner à la dernière minute. Et c’est ce qu’il s’est passé. Interrogé par RMC samedi soir, Cristiano Ronaldo pouvait bien fanfaronner. Il ne s’est d’ailleurs pas gêné de le faire après avoir inscrit le quatrième et dernier but du Real Madrid en finale de la Ligue des champions contre l’Atletico (4-1). Un penalty qu’il a lui-même obtenu et qu’il est allé célébré torse nu, les muscles dehors, devant le public merengue.

De quoi s’attirer les foudres de nombreux observateurs, faisant remarquer à juste titre que le Portugais, qui a joué limité en raison de problèmes physiques de son propre aveu, aurait pu se faire plus discret vue sa prestation décevante à Lisbonne samedi. Mais qu’importe. Personne ne lui en a voulu au sein de la Maison Blanche. Et encore moins les supporters qui lui ont réservé un accueil de rock-star lors de la présentation du trophée à Bernabéu dimanche. Un accueil dont a profité CR7, entré un peu plus dans la légende de la Ligue des champions désormais.

L’accueil de Ronaldo

Son penalty inscrit lui a permis d’atteindre les 17 buts cette saison en C1, améliorant un peu plus la marque record établie sur un seul exercice. Avec désormais 68 réalisations dans la plus prestigieuse des compétitions européennes, celui qui est devenu le deuxième joueur à inscrire deux buts en finale de la C1 avec deux équipes différentes (MU et le Real) a dépassé Lionel Messi (67 buts) et n’est qu’à trois unités de Raul, le recordman du genre (71 buts). De quoi faire le plein de confiance avant de rejoindre le Portugal et de s’envoler pour le Brésil, où tout un peuple comptera sur lui.