Malgré tous ses efforts pour ménager son effectif en vue du choc face à Chelsea, Laurent Blanc pourrait devoir composer avec au moins une absence de marque, celle de Marco Verrati.

Le retour de Marco Verratti face à Saint-Etienne, dimanche (victoire 2-0 du PSG) était hélas provisoire. Le meneur de jeu italien a rechuté. Victime d’une pubalgie, il ne sera pas dans le groupe qui se déplacera à Marseille, dimanche prochain, pour le Classique. Mais surtout, sa participation au choc des huitièmes de finale de la Ligue des champions face à Chelsea, mardi 16 février, est compromise.

La stratégie de Laurent Blanc reste la même : faire tourner son effectif et ménager ses blessés pour récupérer toutes ses forces vives face au club londonien. Verratti a 12 jours pour être rétabli. Problème : même s’il y parvient, il sera à court de forme. Un problème que ne rencontrera pas Thiago Silva, qui a rejoué mercredi contre Lorient et devrait tenir sa place face à l’OM. Mais David Luiz pourrait lui aussi manquer le match au Vélodrome. Blanc aurait donc, le cas échéant, à intégrer face à Chelsea deux joueurs qui n’auraient disputé aucun match en deux semaines dont un, Verratti, qui serait encore en convalescence. Un pari risqué.