Montpellier ne l'a pas volé

Football / Ligue des champions

Montpellier ne l'a pas volé
Photo TEAMSHOOT

Montpellier ne l'a pas volé

Mercredi 3 octobre 2012 - 23:06

Montpellier est allé chercher au fond de ses tripes un très bon match nul sur la pelouse de Schalke (2-2), ce mercredi, lors de la 2e journée de la Ligue des champions. Réduits à 10 après l'expulsion de Bocaly et menés au score après avoir pourtant ouvert la marque, les champions de France en titre peuvent remercier Camara, auteur d'un but inespéré dans les dernières minutes.

C'est un point au courage que Montpellier a décroché à Schalke. On a longtemps cru que les Héraultais se dirigeaient tout droit vers leur deuxième défaite en autant de rencontres dans ce groupe B de la Ligue des champions. Après avoir subi la loi d'Arsenal il y a deux semaines (1-2), les joueurs de René Girard se sont dépouillé et repartent finalement d'Allemagne avec nul pas immérité à la vue de la débauche d'énergie fournie, que ce soit par les joueurs sur la pelouse, ou leur entraîneur, occupé à se prendre le bec toute la partie avec son homologue, Huub Stevens. Difficile en effet pour les champions de France en titre de ne pas exulter après cette rencontre, qui avait pourtant parfaitement commencé pour eux. Sur la première réelle occasion héraultaise, Aït-Fana ouvrait la marque en enroulant parfaitement sa frappe à l'entrée de la surface de réparation (13e, 0-1). De quoi piquer au vif des Allemands portés par un public bouillant dans la Veltins-Arena.

Bocaly voit rouge


Une ambiance et une réaction qui perturbaient Montpellier, incapable d'arrêter Draxler. Le jeune Allemand, après s'être procuré deux bonnes occasions (14e, 18e), profitait d'un service de Hunteelar pour devancer la sortie de Jourdren et remettre rapidement les deux équipes à égalité (25e, 1-1). Ne déméritant pas dans le jeu malgré un certain déchet en phase offensive avec des pertes de balle rapides, le MHSC réagissait bien par Belhanda (28e), mais subissait le jeu direct des locaux. Toute proche de craquer sur deux tentatives de Pukki, maladroit (42e) puis mis en échec par Jourdren (46e), l'arrière-garde montpelliéraine allait finalement céder au retour des vestiaires. Sur une incursion de Draxler, encore lui, Bocaly se rendait coupable d'une faute pas très méchante mais inutile. En plus de blesser son adversaire, le latéral droit héraultais concédait un penalty et était expulsé sur le coup. Huntelaar ne se faisait pas prier pour donner l'avantage aux siens (50e, 2-1).

Le miracle Camara


Dès lors, Montpellier subissait entièrement le jeu allemand, ne réagissant que sur de rares contres inoffensifs. Il fallait un grand Jourdren pour empêcher les siens de couler, devant Huntelaar (64e), puis Afellay (83e). A force de pousser, Schalke s'exposait aux contres et se mettait tout seul en danger. Et sur l'une des dernières actions de la rencontre, Camara profitait des espaces laissés pour glisser une frappe qui faisait mouche (90e, 2-2). Un but qui réduisait au silence la Veltins-Arena et faisait exulter le banc montpelliérain. A 10 contre 11, le MHSC s'offre presque un exploit et le droit de rêver dans cette Ligue des champions. Il faudra désormais gérer au mieux la double confrontation à venir contre l'Olympiakos. Car les Héraultais ont prouvé qu'avec toute leur motivation, ils avaient bien le niveau pour cette C1.

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine

Fiche du Stats

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine