Arsenal apprend le métier à Montpellier

Football / Ligue des champions

Arsenal apprend le métier à Montpellier
Photo MAXPPP

Arsenal apprend le métier à Montpellier

Mardi 18 septembre 2012 - 22:44

Montpellier a été contraint de s'incliner à domicile contre Arsenal (1-2) à l'occasion de la première journée de la Ligue des champions. Alors qu'ils menaient grâce à un penalty de Belhanda, les Héraultais ont "appris le métier" en deux minutes seulement par Podolski et Gervinho. Dominateur en seconde période, le MHSC pourra regretter son premier acte timide. Au très haut niveau, les erreurs coutent très chères.

Jour de fête à la Mosson. Pour la première fois de son histoire, Montpellier découvre la Ligue des champions avec cette réception d'Arsenal. L'occasion pour Olivier Giroud de faire son grand retour là où il était sacré champion de France en mai dernier. Loin d'être favori, le MHSC peine dans ce début de match. Sans cogiter, les Héraultais se portent de l'avant dès qu'ils le peuvent. Sur une offensive, Belhanda est taclé dans la surface par Vermaelen et obtient un penalty très généreux. Le Marocain, au culot, le transforme d'une panenka très osée (1-0, 9e). Ce but d'entrée ne reflète pas la physionomie de la rencontre. Arsenal tient le ballon et pousse Montpellier dans ses retranchements. Au métier, les Gunners sont patients. Et rapidement récompensés. Après une combinaison entre Diaby, Cazorla et Giroud, Podolski est servi face au but et ajuste Jourdren d'une frappe de l'intérieur du gauche (1-1, 16e). Puni sur sa première largesse défensive, le club de la Paillade sombre même dans la foulée. Après avoir initié une attaque côté droit, Gervinho coupe un centre de Jenkinson et transperce le portier montpelliérain (1-2, 18e). Scénario catastrophe pour les hommes de René Girard. Arsenal ne donne pourtant pas l'impression de se donner à fond. Les Gunners ont été patients et on su profiter de la moindre faille pour marquer. En face, le MHSC est brouillon, à l'image d'un Cabella encore un peu trop tendre. L'international Espoirs a toutefois énormément de talent. En solo, il tente de réaliser l'exploit et y parvient presque mais sa frappe est accompagnée en corner par Mannone (38e). Chaque action d'Arsenal fait mal à Montpellier et il faut un Yanga-Mbiwa très concentré pour éviter le naufrage.

Au retour des vestiaires, le MHSC est survolté. Dans les premières minutes, Cabella récupère un ballon dans la surface de réparation dans les pieds de Diaby mais se précipite et expédie le cuir dans les tribunes (48e). Même si les occasions ne sont nombreuses, les Montpelliérains font le siège du but d'Arsenal, dans un profond temps faible. Sur son côté droit, Cabella met le feu et tente un petit lob. Mannone est battu mais le ballon s'écrase sur la transversale avant de ressortir (55e). A l'heure de jeu, le rythme de la rencontre chute. Les passes n'aboutissent plus, les organismes semblent fatigués. Dans les rangs héraultais, une pointe de résignation est palpable. De la résignation, le MHSC va passer à la frustration. Dans la surface de réparation, Belhanda efface Mertesacker et prend son temps pour frapper dans le but grand ouvert face à lui. Le Marocain manque de lucidité et "offre" le cuir à Mannone (80e). L'égalisation était si proche, Montpellier a laissé passer sa chance. Bien mieux en deuxième période, Montpellier regrettera son premier acte timide et ses deux largesses défensives fatales. Les Héraultais ont payé pour apprendre mais n'ont pas à rougir.





Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr


Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

« Notre projet ne s'arrête pas là. »

Vadim Vasilyev, vice-président de Monaco

Direct Live