Football - Ligue 2

Monaco - Ndinga : "Nous sommes perfectibles"

Monaco - Ndinga :

Sport.fr : Comment se passe votre adaptation ?
Delvin Ndinga : Tout se passe très bien, les dirigeants, le staff technique et les coéquipiers m'ont bien accueilli. Monaco est une très belle ville, mais il fait chaud ! Ça change d'Auxerre. Pour l'instant, je pense que l'on peut dire que je m'intègre progressivement.

Il y a deux ans, vous étiez proche de signer à Lyon, finalement ça ne s'est pas fait, vous évoluez en Ligue 2 désormais vous n'êtes pas trop déçu ?
Non, non pas du tout. J'ai tourné la page maintenant. Je me suis engagé avec Monaco qui a de grands projets. On a pour objectif de monter en Ligue 1 à la fin de la saison, et après on verra ce qu'il se passera.

Qu'est-ce que cela fait de travailler avec Claudio Ranieri, l'un des coaches les plus célèbres d'Europe ?
C'est très important pour les joueurs d'avoir un coach de cette envergure. Avec son passé, il se fait forcément respecter d'office. C'est un très bon entraîneur qui sait comment gérer un groupe.

Est-ce qu'il vous a donné des consignes particulières ?
Non pas vraiment. Pour l'instant nous n'avons pas discuté personnellement. Il donne les consignes au groupe et après on essaie d'appliquer ce qu'il veut sur le terrain. Pour l'instant, l'objectif est surtout de jouer vite vers l'avant et d'être cohérent tactiquement. Mon rôle ne change pas énormément par rapport à Auxerre.

Vous n'avez pour l'instant disputé que trois matches, vous sentez des automatismes poindre ?
Je sens que la mayonnaise commence à prendre petit à petit. On va arriver à la cinquième journée, et on commence à mieux se connaître entre nous. Mais nous sommes encore perfectibles dans de nombreux secteurs de jeu.

Vendredi vous recevez Arles, que savez-vous de cette équipe ?
Je les ai déjà joués avec Auxerre en Ligue 1, mais depuis j'avoue que je n'ai pas trop suivi ce qu'ils faisaient. Nous n'avons pas encore fait la séance vidéo, nous verrons surement demain (Ndlr : Jeudi) leur points forts et leurs points faibles avec le coach. Maintenant, tout ce que je sais c'est qu'ils sont à deux points de nous, et que c'est important de les battre pour les mettre à cinq points.

Vous avez un plan de carrière ?
Non pas vraiment, mais le but pour un footballeur est toujours de jouer dans les plus grands clubs européens. C'est le cas pour moi aussi.


Propos recueillis par Benjamin Feurgard




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

Sport.fr TV


RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport