Football - Ligue 2

Corgnet, toujours Dijonnais

Corgnet, toujours Dijonnais

Samedi, Lyon se déplace à Rennes, pour le coup d'envoi de la saison en Ligue 1. Une rencontre que Benjamin Corgnet regardera, sauf surprise, devant son poste de télévision, au lendemain de la réception de Tours avec son club de Dijon. Le milieu de terrain était pourtant annoncé avec insistance du côté de l'OL depuis plusieurs semaines. Une rumeur sans cesse alimentée depuis l'ouverture du marché des transferts. Pourtant, au 9 août, date de la 3e journée de Ligue 2 et veille de la 1ère de Ligue 1, Corgnet est toujours au DFCO. Une situation sur laquelle le principal intéressé, très discret dans les médias, communique peu. A la fin de la préparation dijonnaise, il avait expliqué dans les colonnes de l'Equipe qu'il avait "toujours cette envie" de faire ses valises pour rejoindre un club de l'élite.

"Mais si ça ne doit se faire qu'à la fin du mois, j'ai encore quelques bons matches à jouer avec Dijon", avait-il pris soin d'ajouter. Il a depuis bien prouvé sur le terrain que ces rumeurs ne l'avaient pas affecté. Titulaire lors des deux premières journées de championnat, il a tout d'abord offert la victoire au club qui l'a révélé devant Guingamp (1-0), avant de quitter prématurément ses coéquipiers devant Lens (2-1), après avoir été touché au pied. Laissé au repos cette semaine en Coupe de la Ligue contre Châteauroux (2-2, 4-2 tab), le joueur de 25 ans devrait retrouver sa place dans le onze de départ de l'actuel co-leader de L2 pour la réception de Tours. Un renfort quelque peu inespéré dont ne se plaignent pas les Bourguignons, tout juste relégués. Reste à savoir jusqu'à quand Dijon pourra compter sur Corgnet, qui a de fortes chances de rejoindre un club plus huppé d'ici le 3 septembre et la clôture du mercato.

Ce ne devrait pas être Lyon. Si Rémi Garde a expliqué que Corgnet "n'était pas une priorité absolue", Bernard Lacombe a été plus direct en lâchant sur BeIn Sport que l'OL n'avait pas d'intérêt "à entasser les joueurs" au milieu de terrain. Un discours tenu alors que Kim Källström avait déjà quitté les Gones... Bordeaux ferait partie des clubs à l'affût dans ce dossier, mais est confronté comme la plupart des clubs français à la réalité économique, qui ne lui permet pas de faire de folies. Estimé à minimum 4 millions d'euros après une seule (mais il est vrai de bonne facture) saison en Ligue 1, le bon de sortie de Corgnet a de quoi refroidir les ardeurs des clubs de L1. Si le principal intéressé avait expliqué à l'issue du dernier exercice qu'il souhaitait rester en France, cet attentisme ne va-t-il pas finir par le lasser, et le contraindre, avec son agent Jean-Pierre Bernès, à se tourner vers l'étranger ? La Premier League, avec Newcastle et Liverpool, lui faisait les yeux doux déjà l'hiver dernier. En attendant, c'est Dijon qui se frotte les mains.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport