Football - Ligue 2

Ça va bouger au Mans

Repoussée une première fois, l'offre de reprise de Michel Moulin, ancien manager sportif du club et ancien conseiller du président Henri Legarda, pourrait finalement être acceptée par le Mans. Le changement pourrait être actée jeudi. Le club sarthois, en grandes difficultés économiques, indique que les négociations vont se poursuivre lors de la prochaine assemblée générale des actionnaires. "Que ce soit très clair, je n'aurai aucun problème à passer la main à un repreneur à la condition unique qu'il assure la pérennité du club. L'important, ce n'est pas moi mais la survie du club", avait indiqué la semaine dernière le président Henri Legarda.

Pour aider à sauver le club, la ville s'est Mans s'est engagée à racheter le centre d'entraînement Pincenardière, comprenant notamment le siège et le centre de formation, pour un montant de deux millions d'euros afin d'aider à combler le déficit qui s'élève à sept millions d'euros. Le Mans FC restera locataire, en échange d'un loyer de 180.000 euros annuels.

Si Le Mans s'agite, en revanche Sedan coule en silence. La vente du club n'est toujours pas effective alors qu'un protocole a été signé entre le président de Sedan, Pascal Urano, et son potentiel successeur, Guy Cotret. Les négociations, entamées en juin dernier, sont au point mort. "On est toujours là mais on n'a plus aucune nouvelle de nos interlocuteurs depuis plusieurs semaines, indique Cotret, ancien président du Paris FC. La situation ne peut pas durer éternellement ainsi."

Avec une dette de six millions d'euros au 31 décembre, Sedan, lanterne rouge de Ligue 2, est au bord du dépôt de bilan.




Sport.fr Mobile
Sport Kiff
Le sport en direct sur votre mobile Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr

RÉAGISSEZ À CET ARTICLE

à lire aussi

Buzz sport