Verratti, le pari du PSG présenté à la presse

Football / Ligue 1

Verratti, le pari du PSG présenté à la presse

Verratti, le pari du PSG présenté à la presse

Mercredi 18 juillet 2012 - 15:44

Attendue depuis plusieurs jours, l'arrivée de Marco Verratti a été officialisée par le Paris Saint-Germain ce mercredi. Le milieu de terrain italien s'est engagé pour les cinq prochaines saisons avec le club de la capitale, qui n'a pas hésité à miser près de 15 millions d'euros (bonus compris) sur celui qu'on compare à Andrea Pirlo.

On attendait Zlatan Ibrahimovic. Il faudra se "contenter" de Marco Verratti. Si le transfert de l'attaquant suédois a été officialisé, le milieu de terrain italien a lui été présenté ce mercredi. Une issue attendue, puisque les négociations entre les parties concernées avaient déjà abouti à un accord la semaine passée. Arrivé lundi à Paris, le joueur de 19 ans a passé avec succès sa visite médicale ce mardi, avant de parapher dans la foulée un contrat de cinq ans avec Paris. Un très joli coup réussi sur le marché des transferts par le club de la capitale. Comparé à Andrea Pirlo en Italie, Verratti n'a pourtant jamais eu l'occasion de démontrer tout son talent en Serie A. Bien connu des joueurs de Football Manager, ce milieu relayeur de poche (1m65) a effectué la totalité de sa carrière à Pescara, le club de sa ville natale. Un club qu'il a aidé à gravir les échelons de la Serie C (3e division) à la Serie A en trois saisons seulement.

Titulaire indiscutable depuis désormais deux ans et demi, Verratti est suivi depuis plusieurs saisons par les cadors du football italien. Sa qualité de passe et sa technique ont fait sa réputation. Formé au poste de numéro 10, il évolue désormais plus bas sur le terrain, un peu comme un certain Pirlo, comme l'a souhaité Zdenek Zeman, son ex-entraîneur à Pescara. "Sur le terrain, Marco a beaucoup de personnalité, a ainsi confié Antonio Di Battista, son ancien formateur, à l'Equipe. Et ses qualités techniques sont indiscutables. Il n'a sans doute pas la patte de Pirlo, qui est très doué pour les coups de pied arrêtés. Mais par ses caractéristiques techniques, il lui ressemble. Il ne sait pas perdre le ballon et l'utiliser à bon escient grâce à son coup d'œil. Faire la passe juste, trouver l'angle que personne ne voit. C'est un joueur idéal pour la dernière passe." Cesare Prandelli n'a ainsi pas hésité à le pré-convoquer pour l'Euro de cet été, du haut de ses 19 ans et de ses 70 matches chez les professionnels. S'il ne s'est pas envolé pour l'Ukraine et la Pologne, l'Italien représenté l'avenir de la Squadra Azzurra. Et désormais du PSG.

Un pari sur l'avenir


Le club de la capitale a notamment grillé la politesse à la Juventus Turin, qui s'était faite poliment éconduire par Pescara et le joueur. Annoncé comme intransférable, il avait même clamé qu'il souhaitait découvrir le haut niveau avec son club formateur. Mais c'était avant que Paris et Carlo Ancelotti ne viennent à la charge. Un chèque de 11 millions d'euros, plus 4 millions d'euros de bonus, ont suffi à convaincre Pescara de lâcher son joyau. Le principal intéressé a quant "longuement réfléchi" avant de franchir le pas et s'offrir une première expérience à l'étranger avant de craquer. "Quitter Pescara et l'Italie a été un choix très compliqué. Mais, aujourd'hui, je me sens très tranquille, a-t-il confié à l'Equipe à son arrivée à Paris. Ce genre de train ne passe peut-être qu'une fois devant nous, et il faut savoir monter dedans. Et je pense que Paris peut devenir l'une des équipes les plus importantes d'Europe !"

La présence de Carlo Ancelotti, dont l'aura suffirait à convaincre n'importe quel joueur de Serie A, n'est pas étrangère au choix de Verratti. Il devra désormais se battre pour se faire une place dans l'effectif pléthorique du club de la capitale. Surtout qu'un milieu de terrain de calibre international (Modric ? Kaka ?) est encore attendu et pourrait se rajouter aux Sissoko, Motta, Chantôme, Bodmer, Matuidi, voire Pastore (qui pourrait redescendre d'un cran sur le terrain) en tant que concurrent du nouveau Parisien dans le 4-3-2-1 prôné par Ancelotti. Pas question pour autant d'imaginer un prêt, comme cela a été évoqué par les médias italiens, qui voyait déjà Verratti être inclus dans les transferts de Thiago Silva ou Ibrahimovic. "Les rumeurs sont absolument fausses. Je ne sais pas d’où elles viennent. Si Verratti est acheté par le PSG, il restera en France pour jouer sous les ordres de Carlo Ancelotti", a précisé Donato Di Campli, son agent, dans Il Sussidiario. Après Ezequiel Lavezzi et Thiago Silva, et juste avant Zlatan Ibrahimovic, Marco Verratti est le troisième renfort estival du Paris Saint-Germain. Si ce n'est pas le plus célèbre, c'est à n'en pas douter le plus prometteur.

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live