Valenciennes, gagner loin de chez soi

Football / Ligue 1

Valenciennes, gagner loin de chez soi

Valenciennes, gagner loin de chez soi

Samedi 28 juillet 2012 - 10:07

Sport.fr fait le tour de France des clubs de Ligue 1 en vue de la reprise du championnat qui aura lieu le 10 août prochain. Douzièmes la saison dernière, les Valenciennois voudront démontrer cette année qu’ils ne sont pas juste capable de faire des résultats à domicile. Daniel Sanchez trouvera-t-il la solution pour décomplexer ses joueurs loin de leur base ?

Retour sur la saison dernière :

Quatorze défaites, une seule victoire et quatre matches nuls. C’est le bilan à l’extérieur du VAFC lors de la saison 2011/2012. Comment cette équipe aux résultats aussi catastrophiques hors de ses bases a-t-elle réussi à se maintenir ? Tout simplement en étant la cinquième équipe à domicile du championnat de France. Dans son Stade du Hainaut flambant neuf, les Nordistes ont tout simplement un bilan de 11 victoires sur 19 matches joués, pour un bilan comptable de 36 points. Les joueurs de Daniel Sanchez ont donc dû jouer le maintien toute l’année, alors qu’il y avait probablement la place pour se mêler aux prétendants à l’Europa League. En tout cas finir mieux que la 12e place.

Le point sur le recrutement :

Seul le jeune Loris Néry a rejoint les Nordistes pour le moment en provenance de Saint-Etienne. Le latéral de 21 ans pourra apporter sa polyvalence, et voudra surement démontrer que les Stéphanois ont eu tort de ne pas lui faire confiance lors de ces deux dernières années. En revanche, les départs de Carlos Sanchez vers Bolton et celui de Renaud Cohade à Saint-Etienne laissent un grand vide au milieu de terrain valenciennois. Les deux hommes étaient en effet à la base de toutes les occasions nordistes. Pour le moment, personne n’est venu les remplacer. Mais l’entraîneur Daniel Sanchez a récemment déclaré sur RMC, que le club "avait des pistes sérieuses".

La préparation :

Si les matches de préparation étaient annonciateurs de la saison à venir, Valenciennes aurait du souci à se faire. Sur les trois matches amicaux disputés jusque-là par les Nordistes, le bilan est de deux défaites et un match nul. De plus, les équipes rencontrées n’étaient pas franchement d’un grand standing. Le championnat de France recueille quelques équipes d’un autre calibre que Mons (défaite 2-1), Angers (défaite 2-0) et Waregem (match nul 2-2). Perturbé par le bras de fer entamé par Carlos Gil pour partir aux Corinthians, qui s’est finalement ravisé, le staff du VAFC aurait pu espérer de meilleurs résultats jusqu’à présent.

Le joueur à suivre : Grégory Pujol

Le buteur nordiste, auteur de 17 buts lors de la saison 2010/2011, n’a pas pu participer pleinement à la saison de son équipe l’année dernière. La faute à une pubalgie qui l’a obligé à rester éloigné des terrains pendant une longue période. Bilan : trois petits buts pour seulement treize matches disputés avec le VAFC. Le Parisien de naissance sera donc forcément revanchard au moment d’aborder cette nouvelle saison. A 32 ans, Pujol a encore le temps de démontrer qu’il n’avait pas fini quatrième meilleur buteur du championnat il y a deux ans sur un coup de chance.

Un mot sur l'entraîneur :

Pour son grand retour en Ligue 1, après avoir brièvement entraîné Nice à la fin des années 90, Daniel Sanchez est à créditer d’un bilan assez paradoxal. Impériale à domicile, son équipe semble totalement perdre ses moyens lorsqu’elle évolue à l’extérieur. Lorsqu’il entraînait Tours en Ligue 2, l’ancien joueur de l’OGC Nice avait pour habitude de finir au pied du podium, avec une équipe qui pourtant produisait du jeu. Peut-être un peu trop parfois, ce qui l’empêche de bétonner et de garder un résultat quand le besoin s’en ressent. Mais probablement a aussi-t-il appris des erreurs de la saison passée.

L'équipe-type :

Penneteau - Mater, Ducourtioux, Isimat-Mirin, Néry – Dossevi, Gomis, Saez, Danic, - Pujol, Aboubakar

Benjamin Feurgard

Fil infos Sport

A la une

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine

Direct Live