Réveillère : "Paris n'a pas voulu prendre de risque"

Football / Ligue 1

Réveillère : "Paris n'a pas voulu prendre de risque"
Photo TEAMSHOOT

Réveillère : "Paris n'a pas voulu prendre de risque"

Mardi 28 août 2012 - 11:47

Alors qu’il était sur le point de s’engager en faveur du Paris Saint-Germain, Anthony Réveillère a été recalé lors de la visite médicale. Le latéral droit de l’Olympique Lyonnais et de l’équipe de France explique pourquoi le club de la capitale n’a pas souhaité prendre de risque en le faisant signer.

Anthony Réveillère lève le voile. Attendu et annoncé au Paris Saint-Germain dans un échange avec Milan Bisevac incluant un complément financier, le défenseur de 32 ans n’a finalement pas quitté l’Olympique Lyonnais. Le reste de la transaction a bien au lieu, le Serbe du PSG s’engageant en faveur des Gones, mais le club de la capitale a invoqué un souci physique décelé lors de la traditionnelle visite médicale d’avant signature pour ne pas s’attacher les services de l’international français. Sur RTL, le latéral droit passé par Rennes ou Valence notamment a dévoilé les raisons qui ont poussé le PSG à ne pas le recruter : "En fait, suite à la visite médicale, le PSG a pris une décision. On en a discuté, ils ont décelé quelque chose qui ne m'empêche pas de jouer, mes genoux vont bien. Mais il y a une part de risques qu'ils n'ont pas voulu prendre, c'est comme ça. Mes deux genoux vont bien, le week-end précédent j'avais joué tout le match à Rennes sans souci, pas de souci depuis non plus."

Après une rupture des ligaments du genou gauche, Anthony Réveillère avait choisi de ne pas subir d’opération, faisant confiance à un renforcement musculaire "naturel", ce qui avait énormément surpris, mais semble porter ses fruits. Le défenseur poursuit : "Au niveau des sensations, je n'ai pas le moindre souci. Après, tout peut arriver. Moi, comme je dis, je marche aux sensations et pas aux images, qui sont sujettes à interprétation, je ne fais pas confiance. Depuis mon souci au genou gauche, je suis parti dans quelque chose qui se fait peu, parce que j'ai eu la sensation que je pouvais réussir comme ça et d'ailleurs depuis tout va bien. J'ai la particularité de faire qu'en me prenant, on peut prendre un risque. Mais moi, je mets en avant mes sensations et je fais confiance à mon corps. Je ne rate pas d'entraînement, je joue quasiment tous les matchs, c'est ma réponse."