Plusieurs dizaines de supporters sont venus exprimer leur mécontentement à l’entraînement du Stade Rennais ce lundi. Les insultes ont fusé et des joueurs ont voulu aller s’expliquer avec eux.

C’était chaud ce lundi du côté de la Piverdière. L’entraînement du Stade Rennais aurait été perturbé par une groupe composé d’une cinquantaine de supporters. Ces derniers ont exprimé leur mécontentement deux jours après la défaite de leur équipe en finale de la Coupe de France face à Guingamp (0-2) qui est venue conclure une saison ratée par la troupe de Philippe Montanier.

Les insultés ont fusé et la situation a failli dégénérer. Jean-Armel Kana-Biyik a notamment dû être retenu par ses coéquipiers pour ne pas s’en prendre à certains perturbateurs, tout comme Foued Kadir. Le France-Camerounais a eu le temps de lancer un ferme ta gueule que les caméras de Ouest-France n’ont pas manqué. Montanier a finalement emmené ses joueurs sur un terrain plus éloigné pour calmer le jeu, alors que Benoît Costil a été le seul à tenter de discuter avec les fans en colère.

Les joueurs ont encore été pris à partie au moment de quitter le centre d’entraînement, et la service de sécurité, renforcé pour l’occasion, a dû s’interposer. Le club n’a pas communiqué officiellement sur ces incidents. L’ambiance risque d’être tendue samedi pour le dernier match à domicile de la saison face à Sochaux, le premier relégable, sur qui le club breton ne compte que trois points d’avance avant d’aller défier le PSG mercredi…

La vidéo :


Stade rennais: entrainement sous très haute… par OuestFranceFR