Reims, un final d'enfer

Football / Ligue 1

Reims, un final d'enfer
Photo TEAMSHOOT

Reims, un final d'enfer

Samedi 6 octobre 2012 - 22:10

Reims se hisse au pied du podium à la faveur de sa victoire au finish devant Nice (3-1), ce samedi, lors de la 8e journée de Ligue 1. La fin de match n'a pas souri à Valenciennes, accroché à Toulouse après avoir mené de deux buts (2-2), ni à Troyes, toujours bon dernier après sa défaite à Bastia (3-2).

Champagne pour Reims ! A l'issue de cette première partie de la 8e journée, le promu est au pied du podium. Les Rémois ont disposé de Nice (3-1) pour revenir à la hauteur de Lyon, qui conserve sa 3e place à la faveur pour un petit but (Même différence de buts mais 12 buts inscrits contre 11 à Reims). Les joueurs de Hubert Fournier ont fait la différence en fin de match, grâce à un doublé de Courtet (87e et 90e), entré en jeu peu de temps auparavant. Car Si Diego avait ouvert le score (16e), Cvitanich avait remis les Aiglons dans le sens de la marche (63e). Un final parfaitement maitrisé qui va permettre à Reims de passer la trêve internationale bien au chaud dans le haut du classement.

Valenciennes va de son côté regretter sa fin de match à Toulouse (2-2). Car à quelques secondes près, les Nordistes seraient sur le podium ce samedi soir. Kadir (12e) et Sanchez, sur une bévue de Ahamada (15e), avaient parfaitement lancé VA. Sauf que le TFC a pu compter sur son meilleur buteur, Ben Yedder, pour réduire l'écart (56e), avant d'arracher l'égalisation dans les ultimes secondes grâce à Regattin (90e). Un nul qui permet au TFC, 8e, de toujours devancer VA, 9e, au classement.

Bastia enfonce Troyes


Pour voir des buts, il fallait également se rendre du côté de Furiani, où Troyes a subi la loi de Bastia (3-2). L'Estac pourra regretter les décisions de M. Lesage, l'arbitre de la rencontre, mais également les errements de sa défense. Rincon ouvrait le score contre son camp en faveur des Corses (17e, sp), tandis que l'arrière-garde troyenne se trouait complètement devant Modeste avant la pause (37e). A chaque fois, les joueurs de Jean-Marc Furlan ont su réagir par l'intermédiaire de Marcos, auteur d'un doublé (26e, 49e sp). Mais M. Lesage a gâché la fin de match en expulsant sévèrement Nsakala (52e) sur une obstruction puis Marcos (68e) pour une main inexistante dans la surface. Si Modeste ratait son penalty dans la foulée, Maoulida parvenait à donner la victoire aux siens en toute fin de match (90e), contre une équipe de Troyes réduite à 9 et toujours bonne dernière au classement. Bastia relève la tête et pointe désormais à la 12e place.

Enfin, Sochaux a été dominé sur sa pelouse par Rennes (0-1). Un but rapide d'Erding (7e) a suffi au bonheur des Bretons, 11e après cette victoire. Sochaux est toujours 18e et englué dans la zone rouge.