Pinault : "Pas la même démarche que Chelsea"

Football / Ligue 1

Pinault : "Pas la même démarche que Chelsea"
Photo TEAMSHOOT

Pinault : "Pas la même démarche que Chelsea"

Mardi 9 octobre 2012 - 15:54

Dans un livre sur le Stade Rennais à paraître, François-Henri Pinault, le propriétaire du club breton, répond aux critiques des supporters qui lui reprochent de ne pas assez investir dans le club, malgré son immense fortune. L'homme d'affaires explique que sa démarche "n'est pas la même que celle d'Abramovich à Chelsea".

Ce qui est rare est cher, dit le proverbe. Dans ce cas, les sorties médiatiques des propriétaires du Stade Rennais sont extrêmement chères. François-Henri Pinault et son père, François, ne se sont ainsi pas livrés dans la presse au sujet du club breton depuis décembre dernier, si bien que leur intervention dans le livre Supporters du Stade rennais, 100 ans de passion Route de Lorient, écrit par le journaliste Benjamin Keltz et à paraître samedi, passerait presque pour un événement. Pourtant, Pinault fils indique dans l’ouvrage que son père et lui suivent les matchs des Rouge et Noir de très près : "Je viens malheureusement trop rarement au stade. Je ne rate cependant quasiment aucune rencontre. Je les visionne avec mon père. (...) On appelle à la mi-temps le staff rennais."

La critique qui revient le plus souvent au sujet des propriétaires du club est financière, les supporters du SRFC leur reprochant de ne pas investir assez d’argent dans le club. "Notre démarche n’est pas la même que celle de monsieur Abramovich avec Chelsea. On n’a pas acheté le Stade Rennais pour en faire le meilleur club, mais pour redonner à la Bretagne ce qu’elle nous a donné", se défend "FHP". "Notre démarche n’a rien à voir avec une affaire financière. Il s’agit d’une question de passion. C’est presque du mécénat. Nous n'avons pas acheté le club en nous disant "dans cinq ou dix ans, nous sortirons de l'affaire". Ca ne fonctionne pas de la sorte. Nous construisons ce club. Nous voulons le pérenniser", conclut l’homme d’affaires, propriétaire du club depuis 1998, par le biais de la holding Artémis.

"Gagner le championnat n’est pas à la portée de notre club. D’autres formations jouissent d’un budget beaucoup plus important", rappelle François-Henri Pinault, qui estime toutefois que les Rouge et Noir doivent "régulièrement gagner" l’une des deux Coupes nationales. Mais avant tout, et en lien avec les sorties médiatiques récentes de joueurs comme Yann M’Vila, Pinault fils insiste sur l’exemplarité dont doivent faire preuve les joueurs de Frédéric Antonetti : "Nous ne voulons plus qu’un de nos joueurs figure dans la rubrique faits divers."