Perquis : "La priorité, c'est de sauver Sochaux"

Football / Ligue 1

Perquis : "La priorité, c'est de sauver Sochaux"
Photo TEAMSHOOT

Perquis : "La priorité, c'est de sauver Sochaux"

Dimanche 5 février 2012 - 11:06

Sochaux reçoit Lille ce dimanche (17h) pour le compte de la 22ème journée de Ligue 1. L'occasion pour Damien Perquis d'évoquer la rencontre pour Sport.fr. Entre le mauvais débuts de saison du FCSM et l'Euro polonais qui arrive à grand pas, le défenseur central compte sur la réception du champion de France pour initier le sauvetage du club doubiste.

Un mot sur les déclarations de Jan Tomaszewski* à votre sujet...

Une plainte a été déposée. Je ne pensais pas un jour être victime de racisme. Je suis déçu forcement car je ne suis pas un imposteur, je ne prive personne de ses droits. Ma grand-mère est Polonaise, j'ai du sang polonais en moi. J'ai le droit de revendiquer mes origines, mes racines.

* Jan Tomaszewski est un candidat aux élections législatives et ancien international polonais, qui a déclaré être "dégoûté" de voir Perquis "porter le même maillot que les vrais Polonais qui ont remporté des médailles pour la Pologne", allant même jusqu'à le qualifier de "déchet français, déchet de football qui n'a pas réussi chez lui".

Sport.fr : Malgré une belle cinquième place l'an passé, Sochaux va moins bien cette année. D'où cela peut-il venir selon vous ?

Damien Perquis : Tout simplement, c'est l'année de la confirmation et on a du mal. Il y a les méformes de certains cadres, des petits soucis extra-sportifs, des blessures. Plein de choses qui ont cassé la dynamique du groupe, plein de péripéties qui s'accumulent qui font qu'aujourd'hui on n'est pas au niveau ou on n'est pas bon.


Le changement d'entraîneur a peut-être joué ...

Non, pas forcément. Il n'y a pas eu de révolution dans le discours de Mécha Bazdarevic comparé à celui de Francis Gillot. Il n'a pas de raison que cela change. On a marqué des buts, on a fait des choses bien. Notamment à Lyon on a fait un beau match et obtenu un belle victoire (13e journée, 2-1, ndlr). Maintenant, ça fait un mois que l'on a pas gagné, c'est difficile. Mais de la à dire que c'est le coach, je trouve ça facile.


Vous recevez Lille dimanche. Avez-vous préparé particulièrement le match?

Non, avec le froid, la neige et l'entraînement par -1°, on ne peut pas réellement appeler ça préparer un match. On ne s'est pas non plus fixé sur l'adversaire. On joue contre un des grands du championnat, et on a des difficultés pour le préparer car le temps n'est pas idéal. Ils ont des bons joueurs, OK. Mais si Sochaux est dans un bon jour, on est capable de faire de belle choses. On est préparé pour faire ce genre de matches.


L'an passé vous avez joué 35 rencontres de Ligue 1 et l'équipe tournait bien. Cette saison, vous n'avez pris part qu'à une douzaine de matches et ça va moins bien. Il y a-t-il un rapport ?

Non. Ça n'a rien à voir du tout, j'étais là quand ça se passait mal en début de saison. C'est un collectif, on a des joueurs majeurs qui ont été blessés ou en méforme. C'est un tout, et certainement pas à cause du fait qu'untel ou untel ne soit pas là.

"Je ne pensais pas être victime de racisme"



On était habitué l'année dernière à vos montées victorieuses (5 buts), vous n'avez toujours pas retrouvé le chemin des filets cette saison, que se passe-t-il ?

Je ne sais pas vraiment. J'aimerais être plus décisif, aider mon équipe à amener le danger offensivement. C'est ce qui faisait ma force l'année dernière. Je ne sais pas si je me place bien, si les coups de pied arrêtés sont moins bien tirés. C'est un peu frustrant car l'an passé j'ai connu de forts moments de joie.


Sous les couleurs de la Pologne, vous allez participer à l'Euro. A maintenant cinq mois de l'échéance vous y pensez surement un peu ?

Honnêtement, après le tirage j'étais très excité. Il y a moyen de faire quelque chose avec la Pologne. Mais je n'ai pas encore la tête à ça, même si j'ai régulièrement des piqûres de rappel. Aujourd’hui, la priorité, c'est de sauver Sochaux. Et là après je savourerais vraiment. Je ne vais certainement pas faire passer mes objectifs personnels avant les objectifs du club.


Propos recueillis par Etienne Andurand

Le sport en direct sur votre mobile


Sport-kiff.com, la boutique du sport / Partenaire officiel Sport.fr



Le Zapping Sport.fr de la semaine

Fiche du Stats

Fil infos Sport

A la une

Le buzz du jour

Insolites People

Sport Business

Top articles Sport.fr

Chiffre sport de la semaine

Phrase sport de la semaine